mercredi 9 décembre 2015

PONTOISE - Tavet-Delacour



Musée Tavet-Delacour
(département : Val d’Oise)

Visite le dimanche 8 novembre 2015

Ce bel hôtel particulier a été édifié à la fin du XVe siècle, par le cardinal et archevêque de Rouen, Guillaume d’Estouteville, pour le Grand Vicaire de Pontoise.
Cet hôtel, avec ses tourelles d’angle, ses toits en poivrière, ses fenêtres à meneaux et ses poutres intérieures, est un rare témoin de l’architecture civile de la fin du style gothique.
A la Révolution, l’Eglise vend cet édifice qui se transforme en préfecture, puis en tribunal civil.
En 1886, M. Tavet proposa à la ville d’y installer ses collections et d’y créer un musée. Le musée Tavet-Delacour conserve les collections historiques de la ville (non exposées).

Les collections du musée furent enrichies par la donation Otto Freundlich en 1968, constituée par le fonds d’atelier de l’artiste. Le musée Tavet-Delacour conserve l’ensemble le plus important au monde de ses œuvres.
Le Musée s’est depuis spécialisé en art moderne et contemporain, il a acquis ou reçu en don des œuvres de Hans Arp, Albert Gleizes, Geer van Velde, Aurelie Nemours, Masurovsky, Shirley Goldfarb, Jean Legros, Roger Chastel, Diego Giacometti, Auguste Herbin, Georges Valmier, Hans Reichel, Adolf Fleischmann, Pablo Gargallo ou Marcelle Cahn

Au rez-de-chaussée

Salle Otto Freundlich (1878-1943)
Ce sculpteur et peintre allemand, l’un des maîtres de la naissance de l’Art Moderne, fut, dès 1911, l’un des précurseurs de l’abstraction.
Victime du nazisme, il connut le triste privilège de voir ses œuvres figurer dans l’exposition « Die Entartete Kunst » (« L’Art dégénéré ») organisée par les nazis dès 1937 dans plusieurs grandes villes comme Munich ou Berlin. A la suite de cette exposition, nombre de ses œuvres conservées par les grands musées allemands furent détruites à partir de 1939.
Réfugié en France, il sera dénoncé (origine juive) puis arrêté en 1943. Déporté, il fut assassiné au camp d’extermination de Sobibor (Lublin-Maïdanek) en mars 1943.

Otto Freundlich : Composition (1938)

Diptyque (1937)

Composition (1941). Vitrail
-Otto Freundlich : Composition (1939). Tempera sur papier

Composition (1938). Huile/toile 

Composition (1931). Huile/toile
-Otto Freundlich : Composition inachevée
-Gravures et dessins...


Au premier étage : des œuvres d’artistes du XXe siècle (pour la plupart, abstraits)
Albert Gleizes (1881-1953)
Gunther Fruhtrunk
Jeanne Kosnick-Kloss (1892-1966) : 3 œuvres

-Aurélie Nemours - Shirley Goldfarb (1925-80)
-Jan-Meyer Roger : Sculpture en acier

Claude Pasquer : Cadence n°4 (1989-2000) (à gauche)
Josef Neuhaus (1923-99) : Plastik (1973). Acrylique sur bois
Günther Fruhtunk (1923-82) (sur le mur du  fond)

-Emile Gilioli (1911-77) : Belledone (1974). Acier poli

Otto Freundlich : Relief (1936). Bronze

Jean Arp (1886-1966) : Concrétion humaine (1935)

Leo Breuer (1893-1975) : Composition constructiviste (1951) (de gauche à droite)
-Cercles bleus (1950)
-Opposition vert-rouge-Vibration (1951-61)

-Sonia Delaunay (1885-1979) : 3 gouaches sur papier

Hernandez et Fernandez : 3 diptyques (1998). (2 sont visibles sur la photo)
Diego Giacometti (1902-85) : Console « aux grenouilles ». Bronze patiné

Georges Ayats : 5 acryliques sur toile
Diego Giacometti : Console « aux grenouilles », et 2 fauteuils « Têtes de Lionnes ». Bronze patiné

Klaus Staudt - Gudrun Piper
Guy de Lusigny : 3 gouaches sur papier
André Heurtaux (1898-1983) : Composition n° 75 (1953)
Joan Pala

Marcelle Cahn (1895-1981): 3 Sphères (1962) (à gauche)
Jean Gorin (1899-1981) : Composition n° 2 (1958) (à droite)

-Eve Gramatzki (1935-2003) – Jean Signovert - Heinrich Höerle (1895-1936)

Jean Arp (1886-1966) : Initiale d’une Tête (1960) (à gauche)
Shirley Goldfarb (1978) (à droite)

Geer Van Velde (1898-1977) : Composition (1962)

Pablo Gargallo (1881-1934) : Torse de jeune Gitan (1923)

Salle Henri Nouveau (1901-59) : plusieurs œuvres

-Carlos Cairoli (1926-95) : Translation (1982). Acier et plexiglas


Au second étage
Une exposition consacrée aux « céramiques Art Nouveau », acquises lors de l’Exposition Universelle de 1900. 


Dans le jardin
Otto Freundlich : Ascension (1929). Bronze


2 commentaires:

Vaciart Bcn a dit…

Felicidades por su blog. Nosotros estamos en Barcelona. Les seguimos en redes sociales. Saludos. http://www.vaciart.com

Jean-Louis Gautreau a dit…

Gracias por sus complimientos.
Saludos