samedi 10 juillet 2010

FECAMP

Musée des Arts et de l’Enfance
Rue Alexandre-Legros (département : Haute-Normandie)

Visite le jeudi 25 mai 2000. (fermé depuis 2004)

Petit musée éclectique et sympathique installé dans un hôtel du XVIIIe. Collections d'ivoires, d'armes, de belles armoires normandes, de mobilier, d'objets préhistoriques et gallo-romains, etc.
Le nouveau musée de cette ville normande ouvrira fin 2011 dans une ancienne usine de conserverie. Sur 5000 m2 pourront alors s’installer les œuvres d’ethnologie et les peintures de marine appartenant au Musée de Terre Neuvas, ainsi que le fonds de l’ancien musée des Arts et de l’Enfance, fermé depuis 2004 car il n’était plus aux normes de sécurité modernes



Léon Cogniet (1794-1880) : Oenone refusant de secourir Pâris blessé. Tableau présenté au concours du prix de Rome en 1816. (Grand Prix de Rome 1817) La nymphe Oenone s'éprend de Pâris. Ils se marient et vivent ensemble sur le mont Ida, où Pâris, toujours banni (Un devin a prédit que l'enfant causerait la ruine de Troie ; Priam le fait exposer sur le mont Ida ; une ourse l'allaite), garde le troupeau. Après avoir enlevé Hélène, il oublie Oenone dont la jalousie est impitoyable. Elle lui a promis de le soigner s'il était blessé, mais des années plus tard, il est blessé, lors du siège de Troie, par une flèche empoisonnée de Philoctète (Hercule lui avait légué ses flèches). Il se fait amener sur le mont Ida, auprès d'Oenone, qui, fâchée d'avoir été délaissée, refuse de le soigner et le laisse succomber à ses blessures. Il meurt dans les bras d'Oenone désespérée.

J.-Paul Laurens (1838-1921) : Homère dans l'île de Syros. Elève de Cogniet. Tableau présenté au concours du prix de Rome en 1864. Homère est entouré de deux adolescents. Thème tiré de L'aveugle, poème des Bucoliques d'André Chénier : Homère aveugle débarque dans l'île de Syros, où, assailli par des chiens, il est secouru par de jeunes bergers qui lui offrent du pain et des figues. Rassuré, le vieillard raconte son aventure, puis déclame les poèmes de la Grèce mythologique.
J.-Baptiste Delestre (1800-) : Le Meurtre des enfants de Clodomir par Childebert et Clotaire. A son décès, le roi Clodomir, fils de Clovis, laissait trois enfants qui gênaient l'accession au trône de leurs oncles Childebert et Clotaire. Ne reculant pas devant le meurtre, ces derniers assassinèrent Gonthaire et Théobald en 533, seul le futur saint Cloud parvenant à se sauver.

Albert Pierre Dawant (1852-1923) : Le Meurtre de saint Thomas Becket (1879). Elève de J.-Paul Laurens. Thomas Becket est étendu sur le sol après son assassinat.
Henri-Georges Charrier (1859-1950) : L'Impératrice Ariane aux derniers moments de l'empereur Zénon. Elève de J.-Paul Laurens.
Léon Olivié (1833-1901) : Le Serment de Brutus sur le corps de Lucrèce. Fils du roi de Rome Tarquin le Superbe, Sextus outrage Lucrèce qui se refusait à lui. Déshonorée, elle envoie chercher son époux Tarquin Collatin et son frère Brutus, puis se donne la mort. Ceux-ci font serment de la venger. Ils soulèveront le peuple contre la royauté, et établiront la république romaine (vers 509 avt J-C).

-->Jean-Joseph Ansiaux (1764-1840) : Portrait d’un cavalier (1796)
Emile Pinchart (1842-1924) : Le Berceau (1887).

Charles Marchal : Le dernier Baiser d'une mère (1858).

Peintres paysagistes du XIXe
Narcisse-Virgile Diaz de la Peña : Flore.
Félix Ziem (1821-1911) : Masure sur le Bosphore.


Jules Diéterle (1811-1889) : Avant l’orage.
Œuvres de Jules et Georges Diéterle.
Georges Diéterle (1844-1937) : Une Masure à St-Léonard.

Alexandre Dubourg (1825-1891) : Marché à Honfleur.
Eugène Le Poittevin (1806-70) : Le Lever du filet - Etretat.
Jules Noël (1810-81) : Fécamp, le port.
Antoine Guillemet (1843-1918) : Le Village de Moret.
Maximilien Luce (1858-1941) : La Meuse à Rotterdam.
Claude-Emile Schuffenecker (1851-1934) : Rochers à Yport.

Pierre-Charles Le Mettay (1726-59) : Marine - Scène de Naufrage. Belle œuvre, bien composé. Belle lumière sur la scène principale.

-->Claude François, dit Frère Luc (1614-1685) : Achille et Ulysse quittant Scyros.
-->
Plusieurs portraits sans doute attribués trop généreusement à Nicolas de Largillierre.


Et dans l'église St Etienne de Fécamp : Scène de Martyre.



"La Tribune de l'Art" signale la publication du catalogue des peintures du musée.

2 commentaires:

Marcelo a dit…

La peinture de Dawant est exclente! Je suis etonné.

Jean-Louis Gautreau a dit…

Après une petite interruption pendant cet été 2010, je vais encore mettre en ligne mes notes sur quelques musées.