mercredi 7 octobre 2009

CHAALIS


Abbaye royale de CHAALIS

(département : Oise)

Visite de l'abbaye le dimanche 29 octobre 2000.


Les ruines de l’abbaye cistercienne de Chaalis se dressent au cœur de la forêt d’Ermenonville, près de Senlis et de Chantilly. Fondée par le roi Louis VI le Gros, Chaalis connaît, durant le Moyen Âge, un grand rayonnement spirituel. À la Renaissance, le cardinal Hippolyte d’Este y attire de grands artistes italiens, l’architecte Serlio et le peintre Primatice qui décore la chapelle Sainte-Marie de fresques auxquelles une récente restauration vient de rendre leur éclat.
En 1737, Jean Aubert, l’architecte des Grandes Écuries de Chantilly, est chargé de reconstruire les bâtiments abbatiaux. Après la Révolution, la destruction partielle de l’église abbatiale et du cloître ne laisse subsister qu’un grand bâtiment d’architecture classique, que les nouveaux propriétaires aménagent en château au XIXe siècle. Nélie Jacquemart, veuve du banquier Édouard André, l’achète en 1902, et y fait disposer une grande partie des œuvres d’art qu’elle a glanées de par le monde, l’autre partie décorant son hôtel du boulevard Haussmann à Paris (aujourd’hui le musée Jacquemart-André). À sa mort en 1912, elle lègue à l’Institut de France tous ses biens, dont le domaine et les collections de Chaalis.Plus de 6 000 oeuvres d'art (mobilier, peintures, sculptures, objets d'art), plus une collection sur les oeuvres et les souvenirs de Jean-Jacques Rousseau.

Les collections de l'abbaye de Chaalis constituent le complément indispensable de celles du musée Jacquemart-André. Une étonnante profusion de trésors.

 

Chapelle abbatiale (XIIe s.). 
Dans les compartiments de la voûte : fresques de Francesco Primaticcio, dit Le Primatice (1504-70) et de ses assistants. Seul ensemble du peintre conservé en France. (ces fresques ont longtemps été attribuées, par erreur, à Niccolo dell'Abbate) 
Dans le chœur à 5 pans : 10 anges portant les 10 instruments de la Passion.
Dans la nef : les 4 Pères de l'Eglise, les 4 évangélistes, et les 8 autres apôtres. (16 personnages répartis 2 par 2 dans les délimitations des ogives.

Au revers de la façade : fresque de l'Annonciation.
A droite de l'autel, tombeau en bronze de Nélie Jacquemart-André.


Musée Jacquemart-André

Abondant mobilier et nombreux objets de toutes sortes présentés dans les bâtiments du XVIIIe s.

Giotto di Bondone (14e) : Deux panneaux d'un ensemble de cinq. Fond or. Exceptionnel. Quand Nélie Jacquemart-André acheta ces deux panneaux 5 mois avant sa mort, elle en ignorait la provenance et l'auteur. Ils ont été réalisé pour un polyptyque une chapelle de l'église Santa-Croce de Florence. Deux autres panneaux, la Vierge et St Etienne sont conservés à New York et Florence.
St Jean l'Evangéliste. Il tient une plume dans sa main droite, et un livre dans la gauche.St Laurent. Il tient la palme de son martyre dans sa main droite, et un livre dans la gauche. Il porte une dalmatique pourpre.

Jean Bellegambe (début 16e) : deux volets d'un triptyque dont la partie centrale est au musée de Douai ("Vierge aux litanies").
A gauche : St Guillaume présentant le donateur et ses 5 fils.
A droite : St François présentant la donatrice et ses deux filles.
Bonifazio Bembo (16e) : deux pendants. Fond or.
Saint chevalier. Il tient une branche de verdure dans sa main droite, et son épée au fourreau dans sa main gauche.
Ecole de Bruges (début 16Ie) : deux pendants.
St Jacques en pèlerin avec un bourdon et un livre - St Sébastien lié à un arbre. Fin et beau.
Matteo Balducci (16e) : L'hiver. Un vieillard se chauffe devant une cheminée. Ovale.

Galerie des bustes. Nombreuses têtes antiques.
Et nombreux bustes de :
Augustin Pajou : Buste de Louis Deranc (1793). Terre cuite.
 

Alessandro Vittoria (1525-1608) : Buste de Francesco Duodo, capitaine de la flotte de Venise à Lépante. Marbre.
J.-Baptiste Lemoyne - François Girardon - Etienne-Pierre-Adrieb Gois - Baccio Bandinelli - etc.
Jean-Antoine Houdon (1741-1828) : Buste de Jean-Jacques Rousseau (1778). Terre cuite.

Salle à manger
François Desportes () : Chiens d'arrêt et faisans. Deux pendants de compositions symétriques.
François Boucher () : Nymphes et satyres. Fragment d'un carton de tapisserie.

Bibliothèque
Anne Vallayer-Coster (1744-1818) : Fleurs dans un vase de pierre. Deux grand tableaux.

Louis-Philippe Mouchy : Buste du maréchal de Saxe.
Sur une gaine d'André-Charles Boulle, provenant de l'appartement du Grand Dauphin à Versailles.

Salle de billard
René Antoine Houasse (1645-1707) : Portrait équestre de Louis XIV. Réplique de celui de Compiègne.
J.- Baptiste Martin, dit Martin des Batailles (1659-1735) : 5 grandes toiles.
Siège de Cambrai - Passage du Rhin - Siège de Valenciennes - Siège de Namur - Siège de Charleroi.

Grand salon
Louis Tocqué (1696-1772) : Portrait de M. Pouan, secrétaire du roi.
 

Louis-Michel van Loo (18e) : Portrait de M. de Beaujon (1730).
Nicolas de Largillierre () : Portrait du marquis Michel de Razilly, Lieutenant Général de Touraine.

Petit salon (au bout de la galerie). Collections indiennes et birmanes.

Escalier 1
Giovanni Paolo Pannini (1692-1765) : Portique d'un temple en ruines - Ruines d'un portique au bord d'un golfe - Et deux autres tableaux d'architecture.
J.-Baptiste Santerre (1650-1717) : Portrait du Régent. Philippe duc d'Orléans, en armure ; derrière lui, sa fille en Mentor. Réplique du tableau de Versailles.
Davidsz de Heem (1600-74) : Nature morte au homard et aux fruits. Grande composition.

Escalier 2
Giovanni Paolo Pannini : La remise des clés à St Pierre (sur fond d'architecture antique)
- Ruines romaines au bord de la mer.

Premier étage. Boudoir de Mme André.
Joseph-Siffred Duplessis (1725-1802) : Portrait du Comte de Provence (futur Louis XVII).
Henri-Pierre Danloux (1753-1809) : Portrait d'homme.

Grande galerie
Bartholomeus Bruyn (1493-1555) : Portrait du Dr Petrus van Clapis.
Tintoret () (Attr. à) : Portrait d'un Patricien vénitien.
Jacopo Robusti, dit Tintoret () : Adam et Eve.
Atelier de Pontormo : Portrait d'un jeune homme barbu.
Francesco Francia (1450-1517) : Vierge à l'enfant. Ec. de Bologne.
Govaert Flinck (1615-60) : Portrait d'un médecin.
Jan Cornelisz Vermeyen (1500-59) : Portrait présumé d'Alfonso Valdes.
Philippe Wouwerman (1620-68) : Cavaliers et Paysans dans la campagne.
Johannes Coesermans (17e) : Intérieur d'église. Grisaille brune.
Sebastiano Mazzoni (1611-78) : Le Génie des Arts. La peinture entraînée par le génie des Arts triomphe de l'architecture.
Ec. de Ferrare (Fin XV e) : St Sébastien martyr entre deux jeune gens en prière. Très beau. Sébastien attaché à une colonne est percé de 15 flèches.
Ec. de Florence (fin XV e) : St Sébastien. Buste. Attr. au maître du tondo Holden (M. de Cleveland), Crocicchio d'Urbino (?).
Giovanni Mansueti (1470-1530) : Pieta. Ecole vénitienne. Le Christ, au centre, est soutenu par la Vierge et St Jean l'Evangéliste. Belle composition.
Giovanni Battista Cima da Conegliano (1460-1517) : Mariage mystique de Ste Catherine.
Giovanni Paolo de Agostini (16 e) : Un musicien et une jeune femme.
Palma le jeune (1544-1628) : Le Baptême du Christ.
Lorenzo di Credi (1459-1539) : Portrait du sculpteur Andrea Verrocchio (1435-88). Réplique avec variantes du tableau des Offices.
Lorenzo Lippi (1606-65) : Portrait de l'archiduc Ferdinand-Charles, comte de Tyrol.
Pantoja de la Cruz (Espagne début 17e) : Portrait d'un Gentilhomme debout.
Bernardino dei Conti (début 16e) : Buste de Femme de profil à droite.

La grande galerie dessert les "cellules".
Madame Jacquemart-André transforma les anciennes cellules monastiques en chambres d'amis. Chaque cellule est un petit appartement comprenant un cabinet de toilette, un salon, une chambre ouverte sur le salon, et
a reçu une décoration particulière. Toutes les "cellules" sont abondamment meublées et décorées. Beaucoup de mobilier empire ; des gravures ornent les murs.

Salon Emile Male
Robert Levrac, dit Tournières : Portrait du duc d'Hostun, Maréchal de France - Portrait du comte de Toulouse, amiral de France.

Cellule 2
Carle Vernet : Le Four à plâtre de Montmartre (présenté au Salon de 1831). Beau tableau.

Dans l'espace, au milieu de la galerie.

Donatien Nonotte (1707-85) : Portrait d'une Dame jouant de la Vielle.
Plusieurs portraits par Louis Trinquesse.
Nicolas de Largillierre : Portrait du cardinal Louis Antoine de Noailles.
J.-Marc Nattier : Portrait du duc de Bourgogne, petit-fils de Louis XIV.
J.-B. Charpentier : Portrait du comte de Penthièvre et de sa famille, ou La Tasse de chocolat. Esquisse du tableau qui est à Versailles.
Louis-Léopold Boilly : deux petits portraits. Un Homme et Une Femme, en buste


Philippe de Champaigne : Portrait du cardinal de Richelieu

- Collection de dessins :
Joseph Vivien : Monsieur, Philippe, duc d'Orléans. Beau portrait au pastel d'un jeune homme élégant et raffiné.
Robert Levrac, dit Tournières : Portrait d'un Officier.


J.-Etienne Liotard : Portrait de J.-Jacques Rousseau. Pastel.


Pour des informations complémentaires sur le musée Jacquemart-André de Chaalis.

Aucun commentaire: