vendredi 14 novembre 2008

CARCASSONNE

Musée des Beaux-Arts de Carcassonne .
Ancien Présidial - 1 rue de Verdun (département : Aude)

Visite le jeudi 28 août 2003.

Exposition temporaire : Jacques Gamelin, peintre des batailles (Carcassonne 1738-1803)
Bataille des roches rouges ou du pont Milvius – La Mort d’Alexandre - etc.

Collections permanentes
Antoine Rivalz (1667-1735) : Arria et Poctus.
Portrait de Pierre II de Poulhariez, Capitoul de Toulouse.
Pierre Hubert Subleyras (1699-1749) : Portrait de Mme Pierre II de Poulhariez et de sa fille Anne.
Jacques Courtois, dit le Bourguignon (1621-76) : Combats entre Chrétiens et Turcs.
Antoine Pesne (1683-1757) : Samson et Dalila. Morceau de réception à l’Académie royale de Peinture (1720).
Pierre-Jacques Cazes (1676-1754) : Osias offre à Judith les trésors d’Holopherne.
Joseph Parrocel (1646-1704) : Combats entre Chrétiens et Turcs. (2 tableaux)
François Perrier (1600-49) : Acis et Galatée. Galatée (une des Néréides) est aimée du cyclope Polyphème dont la monstruosité lui fait horreur ; elle le trompe et se moque de lui. Polyphème la découvre avec son amoureux, Acis, qu'il poursuit et écrase sous un rocher. Galatée désolée transforme Acis en fleuve.
Sébastien Bourdon : St Jean prêchant dans le Désert.

Salvator Rosa (1615-73) : Tête de soldat. (Collection Louis La Caze)
Francesco Pieravino, dit Il Maltese (17e) : Nature morte au tapis.
Ec. de Jacopo da Ponte, dit Il Bassano (1515-92) : Le Christ et ses disciples à Emmaüs.

Ec. napolitaine (17e) attr. à Jose de Ribera (1591-1652) : St Pierre repentant.

Mattia Preti (1613-99) : Le Reniement de St Pierre. A gauche, un soldat en arme menaçant ; au centre, Pierre ; à droite, la femme qui le dénonce. Très violent clair obscur.
Giuseppe Sacchi (1599-1661) : David en prière.
Pietro Muttoni, dit della Vecchia (1605-78) : Le Muletier – La Femme du Muletier.
Ec. Italienne (début 17e) : Port de mer.
Francesco Giovanni Gessi (1588-1649) : Le Christ et la Samaritaine. Le Christ assis près d’un puits (à gauche). Attribué auparavant à G. Reni.
Giovanni Richa (Naples 17e) : St Antoine. Portrait.
Ec. de Caravage (17e) : St Thomas. Violent clair obscur.
Andea Locatelli (1695-1751) : Voyageurs attaqués – Paysage avec personnages.
Carlo Labruzzi (milieu 18e-1818) : Cascade de Terni en Ombrie. (1779)
Michel-Nicolas-Bernard Lépicié (1735-84) : Régulus retournant à Carthage.
Hyacinthe Rigaud (1659-1743) : Portrait de François 1er Castaner – Portrait de Guillaume IV Castaner.
Nicolas Bertin (1667-1736) : Psyché abandonnée – Persée délivrant Andromède - Jupiter et Danaé - Jupiter et Léda.
Jean Raoux (1677-1734) : Portait de Mme Nicolas de Poulhiarez.
Christian Seybold (1697-1768) : Portrait d’homme.

Jean Siméon Chardin (1699-1779) : Table d’office.

David Teniers II
le jeune (1610-90) : Intérieur hollandais – Les Bûcherons. Couple âgé.
Aert van der Neer (1603-77) : Village hollandais au bord d’un canal.
Jan Brueghel I, dit de Velours (1568-1625) : Paysage avec personnages.
Abraham Hondius (1625-95) : Chasse à l’Ours.

Cornelius Norbertus Gysbrecht (17e) : Nature morte en trompe l’œil. Vanité. Nature morte (tableau de fruits et légumes) dans une nature morte.
Jacob Willems de Wet, dit le vieux (1610-71) : Nativité.
Copie ancienne d’après Jacob Jordaens (1593-1678) : La Tentation de Ste Marie-Madeleine.
Quiryn Gerritsz van Brekelenkam (1620-68) : Homme méditant.
Adriaen van de Velde (1636-72) : Chevaux.
Dirck Hals (1591-1656) : Scène galante. Les 5 sens.

Paulus Moreelse (1571-1638) : Portrait d'une jeune femme de la Famille van Schurman (1617). Très beau portrait, robe en velours noir damassé. Fraise, manchettes en dentelle blanche.

Frans Francken, dit le jeune (1581-1642) : Les 7 œuvres de Miséricorde (c. 1630).
Jan van Huysum (1682-1749) : Bouquet de fleurs.
Willem van de Velde (1633-1707) : Marine.
Jan Josefsz van Goyen (1596-1665) : Ferme au bord de la route. Beau et délicat, camaïeu de bruns clairs.
Nicolas Verkolje (1673-1746) : L’Amour endormi. Dans le giron de Vénus.
Nicasius Bernaerts (1620-78) : Gibier de plumes sur un entablement de pierre.

Charles Camille Chazal
(1825-75) : Jeunes filles au bord de la mer. Deux filles nues.
Victor-Pierre Huguet (1835-1902) : Lac d’Afrique du nord. Orientaliste.
Gustave Achille Guillaumet (1840-87) : Chiens du douar dévorant un cheval mort dans les gorges d’El Kantara.
Eugène Romain Thirion (1839-1910) : Rébecca au puits.
Julius Salles (1814-1900) : Il Fratellino. Une jeune fille tient dans ses bras un jeune garçon nu.
Fernand Anne Piestre, dit Cormon (1854-1924) : Portrait de Mme Cormon.
Alexandre Cabanel (1823-89) : Martyre Chrétien.
Jean-Auguste-Dominique Ingres () : Etude de tête et torse d’homme.
Louis Courtat (1850-1909) : Le Printemps. Femme nue de face.
Louis Auguste Lapito (1803-74) : Paysage, ciel d’orage.
Jean-Joseph Benjamin-Constant (1845-1902) : Les Chérifas. (autre version à Pau)

Edouard Bernard Debat-Ponsan (1847-1913) : La Fille de Jephté. (Salon de 1876)
Avant d'attaquer les Ammonites, Jephté (Juge d'Israël) fait voeu, si Dieu lui donne la victoire, de lu offrir en holocauste la première personne qui le saluera à son retour. Vainqueur, il voit avec désespoir sa propre fille, Iphis, accourir vers lui. L'adolescente l'encourage elle-même à accomplir son voeu.
Edouard Bernard Debat-Ponsan : Les Vaches.

Léopold Burthe (1823-60) : Sapho jouant de la Lyre. Néoclassique. Poétesse grecque, fondatrice de l'école de Lesbos.

Evariste-Vital Luminais (1821-96) : Combat de Gaulois et de Romains.

Evariste-Vital Luminais : Le Dernier des Mérovingiens.

En novembre 751, Pépin dépose Childéric III, puis se fait élire roi au champ de mai, à Soissons, par acclamations des leudes, une assemblée d'évêques et de nobles. Cette élection se passe pour une fois sans effusion de sang. Childéric III, après avoir été déposé et tonsuré (on lui coupe ses longs cheveux, symbole de pouvoir chez les Francs), est enfermé à nouveau au monastère de Saint-Bertin, où il meurt, sans doute en 755. Prise du pouvoir par Pépin III le Bref, fils de Charles Martel, et père de Charlemagne.

Gustave Courbet (1819-77) : Les Rochers d’Ornans.
Henri-Jean-Guillaume Martin (1860-1943) : Paolo Malatesta et Francesca da Rimini aux enfers (Divine Comédie : Cercle de l'Enfer, Chant V). Observés par Dante et Virgile, dans l’angle inférieur droit. Grande composition.
François-Alfred Delobre (1835-1920) : Joueur de Flûte champêtre.

J.-Paul Laurens (1838-1921) : La Délivrance des Emmurés de Carcassonne. (Salon de 1879)
Emmanuel Lansyer (1835-93) : Rue de Village.

Paul Camille Guigou
(1834-71) : Les Collines de St Loup – L’Etang de Cadenet.
Léon-Germain Pelouse (1839-91) : Paysage au bord d’un lac – Ferme dans un bois - Grandcamp à marée basse.
J.-Baptiste Camille Corot (1796-1875) : Paysage.
J.-Baptiste Achille Zo (1826-1901) : Aveugle à la porte de Tolède.
Albert Marquet (1875-1947) : Quai de Conti, l'Automne.
Achille Laugé (1861-1944) : peintre pointilliste. Mme Astre - etc.

Louis Léopold Boilly
(1761-1845) : Portrait d’un Conventionnel.
Charles-Louis Muller (1815-92) : L’Appel des dernières victimes de la Terreur à la prison St Lazare, le 7 thermidor an II.
Jean-Germain Drouais () : Un jeune Guerrier accompagné de son père demande aux dieux le succès de ses armes.
Pierre-Antoine Demachy (1723-1807) : Ruines d’une église.
Pierre Bouillon (1776-1831) : Léonidas à la considération de sa fille Cléonide se contente de bannir son gendre Cléombiote.
Anne Vallayer-Coster
(1744-1818) : Bouquet de fleurs dans un vase.
Cornelis van Spaendonck (1756-1840) : Vase de fleurs avec nid.
Hubert Robert () : Paysage aux grands Rochers.

Salle Jacques Gamelin (Carcassonne, 1738-1803) : Ste-Cécile – Les Vestales – Scène d’intérieur – Le Golgotha – Ensevelissement de St Laurent – Scène de beuverie – Intérieur de cuisine – Matinée calme (paysage) – Scène de corps de garde – Abraham visité par 3 anges – Naufrage – Soleil couchant - etc.

Jacques Gamelin (1738-1803) : La Piété filiale de Cléobis et Biton (1764)

Ce sont les fils de Cydippe, prêtresse de Junon à Argos. Le jour des rites sacrés, comme Cydippe doit se rendre au temple tirée par ses boeufs blancs, et que ceux-ci s'attardent au pâturage, les deux frères s'attèlent au char et y font monter leur mère. reconnaissante, elle demande pour eux à la déesse "le plus beau cadeau possible". Ce sera un sommeil éternel dans le temple, dont ils ne sortiront plus.

Jacques Gamelin : Alexandre et Diogène.
La ville de Corinthe a nommé Alexandre, chef de la confédération des cités grecques. Tout ce que la ville compte de notables, de philosophes, d'artistes, accourent à son arrivée. Diogène seul ne se déplace pas. Comme Alexandre se rend auprès de lui et lui demande ce qu'il désire : "Que tu t'ôtes de mon soleil", répond le philosophe.
Anne-Louis Girodet de Roussy-Trioson : Homme méditant sur la Mort (1786). Vanité.


Je signale quelques tableaux que je n'ai pas vus en 2003, et qui m'ont été signalés en octobre 2009 par un ami de passage à Carcassonne. Comme je l'ai dit dans ma page d'accueil, les accrochages varient parfois, c'est le cas du musée de Carcassonne qui souffre d'un réel manque de place ; des travaux en cours permettront sans doute d'améliorer la situation.

Ambroise Frédeau (1589-1673) : Vierge à l'Enfant.
Philipp Ferdinand de Hamilton (1664-1750) : Nature morte.
Pierre Mignard (1612 -95) : Portrait de Dame.
Michiel Janszoon van Mierevelt (1567-1641) : Portrait d'un homme - Portrait d'une femme.
Nicasius Bernaerts (1620-78) : Bataille de 2 chiens attaquant 3 chats.
Alexandre Falguière (1831-1900) : Caïn portant Abel.
Joseph Caraud (1821-1905) : La Déclaration (d'amour).
Marie Petiet (1854-93) : La Lectrice endormie.

Julien Dupré (1851-1910) : Dans la prairie. Une gardeuse d'oies. Peintre tardif de l'école de Barbizon.
Jean Jalabert (1815-1900) : Portrait de Madame Coste-Reboulh (intérieur bourgeois, tapisseries, meuble...) - Intérieur (chez Mme Coste) - Portrait d'Alfonse Coste-Reboulh (jeune homme avec un livre).
Edmond François Aman-Jean : St Julien l'Hospitalier.

Aucun commentaire: