dimanche 9 décembre 2007

DOUAI

Collégiale Saint-Pierre de Douai.
Transept gauche (nord) :
Toile centrale de Lagrenée : La Résurrection (1760).
A gauche, de Jean Berthelemy : Le Martyre de St Pierre (1778).
A droite, de Jean Bardin : Le Martyre de St André (1770).
Transept droit (sud) :
Au-dessus de l’autel.

J.-Baptiste Deshays
: Le Mariage de la Vierge et de saint Joseph (1763).
De part et d’autre, deux toiles de Guillaume Ménageot : La Justification de la chaste Suzanne (à gauche), et, La Peste de Jérusalem (à droite) (1779).
Chapelle St Laurent : Abraham Janssens (1585-1622) : Résurrection de Lazare.

Muséede la Chartreuse. 130, rue des Chartreux.
(département : Nord)
Première visite du musée : fin mai 1998 – visite le samedi 12 juin 2004. (les oeuvres de Bellegambe sont en cours de restauration)
Beau bâtiment de briques roses. Joli cloître dont seulement 3 galeries sont accessibles. Très belle collection d'œuvres flamandes et hollandaises. (petit catalogue disponible)
Salle1.
Gherardo Starnina
, dit Maestro del Bambino Vispo (mort en 1413) :
Adoration des Mages.
Maestro dei deschi da parto
: Jardin d’Amour. Sur panneau de bois (1370)

Le Maître de la Manne
(XVe) : Deux panneaux sur les 4 réalisés initialement.


La Crucifixion.

Le Maître de la Manne : La Récolte de la Manne.
Panneaux très colorés. Composition originale (pyramidale) de "La Récolte de la Manne" : Au centre de la partie supérieure, un homme, bras levés, reçoit la Manne dans une corbeille. Cette Manne tombe du ciel, et provient d'un triangle sombre. Au premier plan plusieurs personnages et des enfants ramassent la Manne répandue sur le sol. Chatoiement des couleurs lumineuses. Un arc surbaissé ornementé limite la partie supérieure des panneaux.
Jean Bellegambe (1470-1535) : Le Martyre de Ste Barbara. La "tronche" des bourreaux est remarquable. A gauche, un homme vêtu de jaune lui brûle l'aisselle avec une torche ; à droite, un autre lui arrache un sein avec des tenailles rougies au feu. Au premier plan, un autre attise un brasero.
Jean Bellegambe : Ste Anne concevant la Vierge.
Ec. de Bruges (15e) : Vierge à l’enfant et Ste Anne (à droite).
Ec. d’Anvers
(16e) : Adoration des Mages.
Le Maître de Flémalle
(15e) : Vierge de l’Apocalypse. Copie de 1506.
Barna
da Siena (Lippo Memmi) (14e) : Christ enseignant.
Salle 2. (fermée en 2004)
Jean Bellegambe
(1470-1535) : Superbe ensemble d'œuvres.
Jean Bellegambe :Polyptyque de la Trinité. 9 panneaux peints : un panneau central et 4 volets articulés.
Sur le panneau central, Jésus est assis sur le genou droit de Dieu, qui tient un livre ouvert sur l'Alpha et l'Omega. La colombe du Saint Esprit est perchée sur le bord du livre. L'architecture du fond est très élaborée. A gauche, la vierge et 3 saints (Pierre, Paul, André) ; à droite, Jean-Baptiste, et des saints martyrs (Catherine d'Alexandrie, etc).
Jean Bellegambe (1470-1535) : Triptyque de l'Immaculée conception. Sur fond d'architecture gothique délicate (dans la partie supérieure), très élaborée, avec effets de perspective. Deux volets peints recto verso. Verso en grisaille.
-Polyptyque d'Anchin.

-La Vierge protectrice de l'ordre de Cîteaux. Composition pyramidale. Au centre, la Vierge, vêtue d'une somptueuse robe brodée d'or, et d'un manteau bleu tenu par deux anges, est assise sur un trône gothique finement sculpté ; Elle étend ses bras au-dessus des moines (à gauche), et des moniales (à droite), tous agenouillés. Harmonie de bleu, blanc, et or.
Barthel Bruyn (1493-1555) : St Jérôme pénitent.
Jan van Scorel
(1495-1562) : Polyptyque de st Jacques et St Etienne. Au moins une douzaine de grands panneaux.. Superbe ensemble très maniériste.
-Triptyque des onze mille vierges
.
Salle 3.
Giuseppe Cesari, dit le Cavalier d'Arpin (1568-1640) :
St François réconforté par un ange qui joue du violon.

Ec. de Leyde
(16e) : Portement de croix ou Montée au Calvaire.
Francesco Morandini
(1544-97) : La Charité. Belle lumière. L'un des enfants joue avec un petit chien qui se trouve dans l'angle inférieur droit. Thème traditionnel.
Giovanni Martinelli (1600-68) : Allégorie de la peinture
Giorgio Vasari (1511-74) : La Déposition ou Pietà.
Paolo Caliari, dit Paolo Véronèse (1528-88) : Portrait d'une Vénitienne. Elégante jeune femme. Belle harmonie lie de vin, brun et blanc. Superbe dentelle blanche sur les épaules et la poitrine. Mouvement du collier, des bras et de la ceinture.
Daniele da Volterra
(1509-66) : Le Martyre de St Jean l’Evangéliste - Le Martyre de St Jean-Baptiste.
Giocchino Asseretto
(1600-49) : Le Supplice de Prométhée. Prométhée hurle de douleur.
Ludovico Carracci (1555-1619) : La Flagellation. Belle composition caravagesque. Le Christ, attaché à une colonne (au centre), est entouré de cinq bourreaux : à gauche, deux le fouettent ; à droite, l'un lui lie les mains, un autre lui tire les cheveux, un troisième, un genou à terre, fabrique un fouet. A l'extrême droite, un monumental et étonnant homme en armure semble donner des ordres. Tensions : lignes des bras, des jambes, des corps, des cordes, à partir de l'axe central de la colonne.
Pensionnaire de Saraceni (1610) : Le Reniement de St Pierre. Caravagesque.
Pietro della Vecchia
(1603-78) : Le Christ et la femme adultère.
Vincenzo Dandini
(vers 1640-50) : Autoportrait. Un jeune homme tient un crâne contre sa poitrine.
Giovanni Francesco Romanelli
(1610-62) : Ange de l'Annonciation.
Sigismond Coccapani
(1583-1642) : Extase de St François entouré par des anges.
Marinus Claezson van Reymerswaele (1490-1567) : St Jérôme en méditation. Version différente de celle d'Orléans et du Prado : vêtement de Jérôme, Bible, nature morte. Bouche entrouverte.
Jan Sanders van Hemessen (1500-75) : Le Christ aux outrages. Debout au centre, le Christ est entouré de personnages traités à la manière de Jérôme Bosch. Une curieuse rambarde verte. Composition colorée et animée. Grande monumentalité du nu central (Christ). Fait penser à une gravure de Lucas de Leyde.
Jan Massys
(1509-75) : La Guérison de Tobie.
Jan Mandyn
(1502-60) : Les Epreuves de Job.
Salle 7.
P.-Paul Rubens
(1577-1640) : Pan et Cérès. Collaboration de Frans Snyders (fruits), et Jan Wildens (paysage).
Jan Fyt
(1611-71) : Lièvre mort.
Adrien Brouwer
(atel.) (1605-38) : La Beuverie. Sur la place du village.
Jacob Jordaens
(1593-1678) : Tête d'étude. Extraordinaire travail dans une pâte épaisse ; brossée largement, tension du cou, vieille peau.
David Teniers
(1610-90) : Scène de Sabbat (ou de sorcellerie).
Cornelisz van Haarlem
(1562-1638) : Le Baptême du Christ.
La Corruption du monde avant le déluge
. Scène licencieuse, couples enlacés.
Salle 8.
Frans Floris
: (1520-70) : La Sainte Famille. Etonnante figure de Joseph. Marie est assise dans une corbeille…
Roelandt Savery (1576-1639) : Combat dans un Village.
Abraham Govaerts (1589-1626) : La Sainte Famille. Dans un paysage.
La Fuite en Egypte - La Prédication de St Jean-Baptiste.

Joss de Momper
(1564-1635) : Paysage alpestre.
Tobias Verhaecht
(17e) : Paysage de Montagne.
Gerrit Berckheyde : Vue de la rivière Spaarne, Haarlem (c. 1669)
Salle 9.
Jan Both
(1615-62) : Scène de rue dans des ruines romaines.
Jan Lievens
(1607-74) : La Madeleine pénitente.
Albert Cuyp (1620-91) : Portrait d'un enfant de deux ans.
Salomon de Bray (1597-1664) : Eliézer et Rébecca.
Ec. hollandaise
(17e) : Portrait d’un ingénieur militaire.
Adrien Pietersz de Venne
(1589-1662) : Cortège grotesque. Grisaille.
Aert de Gelder
(1645-1727 ) : Esther et Mardochée. Elève de Rembrandt.
Salle 10.
Carel de Hooch
(17e) : Paysage italien.
Jan Weenix
(1625-64) : Scène de chasse. Grand.
Gerrit A. Berchheyde
(1638-98) : Vue de la Spaarne à Haarlem.
Job Berckhayde
(1630-93) : Eglise St Bavon de Haarlem.
Willem Cornelisz Duyster
(1600-36) : Jeune musicien.
Abraham van der Tempel
(1622-72) : Nature morte aux deux chiens.
Jacob van Ruysdael
(1629-82)) : La Forêt.
Abraham Mignon
(1640-79) : Nature morte aux raisins. Riche composition étagée sur un fond de rideau bleu sur lequel se détache un homard rouge. Amoncellement de fruits, oiseaux, et objets.
Balthazar van der Ast
(1593-1657) : Nature morte allégorique. Superbe, grande, et somptueuse composition. A l'arrière plan, une façade de palais et un mur en ruines symbolisent la puissance et le déclin.
Hendrick Goltzius (1558-1617) : Suzanne et les Vieillards.
Hans von Aachen (1552-1615) : Le Jugement de Pâris.
Jan Massys (1500-75) : La guérison de Tobie.
H. van Minderhout
(1632-96) : Vue d'un Port italien.
Salle 11.
Alexis Grimou
(1678-1733) : Une Pèlerine. De St Jacques.
J.-Simon Berthélémy
(1743-1811) :
La Constance d’Eléazar
. Esquisse pour le tableau d’Angers.
Pierre Subleyras
() : Satyres et Bacchantes. Petit.
J.-Baptiste Martin
, dit Martin des Batailles (1659-1735) :
Entrée de Louis XIV à Ypres.
(p. 85)
Charles Lebrun
(et atel.)(1619-90) :
Portrait équestre de Louis XIV (1668)
. Grandeur nature.
Louis Watteau
(Valenciennes 1731- Lille 1781) :
La famille du Grand Gayant de Douai.

Joseph Vivien
(1657-1734) : Portrait de Bacqueville de la Potherie. Pastel.
Giovanni Paolo Pannini
(1691-1765) : Ruines d'architecture.
J.-Baptiste Monnoyer
(1636-99) : Bouquet de fleurs.
Jacques de Lajoue (16871761) : Paysage pastoral.
J.-Baptiste Siméon Chardin
(1699-1779) :
Nature morte au vanneau
huppé, perdrix rouge, et bigarade.
Gabriel-François Doyen
(1726-1806) :
Le Miracle des Ardents
. Esquisse pour une église, en grisaille.
J.-Baptiste Deshays
(1729-65) : Le Mariage de la Vierge. Esquisse pour la collégiale St Pierre de Douai. Composition moins théâtrale que la version finale.
J.-Marc Nattier
(1685-1766) : Portrait de la marquise de Dreux-Brézé.
François de Troy (1645-1730) : La famille de Francqueville.
Nicolas de Largillière () : Portrait de femme.
Jean-Baptiste Greuze (1725-1805) : L'enfant à la Colombe. (Acquis en 2005)
Salle12.
Martin Drölling (1752-1817) :
Le Colporteur - Portrait de Marceline Desbordes Valmore.

Jacques-Louis David (1748-1825) : Portrait de Madame de Caraman-Chimay.
Nicolas-Antoine Taunay (1755-1830) : Messe dans la campagne romaine.

J.-Baptiste Corot (1819-77) : Château de Wagnouville.
J.-Baptiste Corot : Impression d'Italie - Le Bain du Berger.
Eugène Delacroix () : Portrait de Bellinger.

Louis-Léopold Boilly
(1761-1845) : Mes petits Soldats. Trois jeunes enfants et un chien, traités en grisaille.

Eugène Isabey
(1803-86) : Un Fort au bord de la mer - Vieux Port de Marseille - Contrebandiers embarquant des marchandises.

Gustave Courbet
(1819-77) : La Réflexion. Portrait de jeune femme.


Eugène Fromentin (1820-76) : La rue Bab-el-Gharbi à Laghouat.
Constant Dutilleux (1807-65) : Vue du Tréport.
Nombreux achats de peintres impressionnistes (et post-impressionnistes) dans les années 30 !
Eugène Boudin (1824-98) : Moulin en Hollande. Superbe.
Alfred Sisley (1839-99) : Meule sur les bords du Loing.
J.-Baptiste Guillaumin (1841-1927) : Vue de la Seine à Rouen.
Pierre-Auguste Renoir (1841-1919) : La jeune Femme au chapeau de paille. Petit.
Albert Lebourg (1849-1922) : La Seine à Croisset.
Camille Pissaro (1830-1903) : La Sente aux choux.
Henri-Edmond Cross (1856-1910) : Belle série.
Jardin de roses à Monaco - Le Four des Maures.
Portrait de Mme Cross.
Johan Barthold Jongkind () : Vue d'Overschie. Superbe. Belle lumière.
Henri Le Sidaner (1862-1969) : Le Dimanche - Le Tapis rouge.
J.-François Raffaelli (1850-1924) : Les Forgerons.
Louis-Maurice Boutet de Monvel (Orléans 1850-1913) : Elève de Cabanel et Carolus-Duran.
Jeune Homme couché (La Méditation) – Académie d’homme vu de dos – La sérénité de l’âme.

Henri Martin - Maurice Denis
- Othon Friesz - Emile Breton - Emile Claus.

Pierre Bonnard : Modèle se déshabillant (1912)
Dans la chapelle des Chartreux récemment restaurée (en 2001), un bel ensemble de sculptures, remarquablement mises en valeur :
J.-François Legendre-Heral (1796-1851) : Giotto dessinant sur le sable. Bronze.
Théophile Bra (Douai 1797-1863) : Torse de Christ. Marbre.
Théophile Bra : Buste de Charles X.

Théophile Bra : Aristodème au tombeau de sa fille. (1819) Salon de 1822. Grand et magnifique marbre.
André Laoust (1843-1924) : St Jean montrant sa Croix. (1877)
François Guillois (1764- ) : Enfant donnant à manger à un serpent. Marbre.
Cette oeuvre commandée par le ministre de la Maison du roi, le 13 juin 1821 pour une somme de 3 500 francs, était placée au château de Saint-Cloud. Déposée au musée de Douai en 1892. Le modèle en plâtre a figuré au Salon de 1819. Une statue en plâtre, "Enfant voulant saisir un serpent", refusée au Salon de 1824.
Albert-Ernest Carrier-Belleuse (1824-87) : La Russie. Terre cuite.


J.-Baptiste Carpeaux (1827-75) : Pourquoi naître Esclave ?. Superbe terre cuite.
Léon Auguste Perrey (1841-1900) : Jeune Garçon jouant à la Toupie.

Eugène Nicolas Clément d’Astanière, comte (1841-1817) : L’Enfant à la Vague. (Salon de 1886)

Louis-Edmond Laforesterie () : Rêverie (Salon de 1875). Jeune pâtre nu, assis sur le sol.
Auguste Rodin (1840-1917) : L'Enfant prodigue. Bronze.
Constantin Meunier () : Les Travailleurs de la mer. Haut relief en bronze.

Eugène-Ernest Chrétien (1840-1909) : Le Printemps. Couple enlacé. Grand marbre. Modèle original en plâtre exposé au Salon de 1880 ; marbre présenté au Salon de 1882 et à l'exposition universelle de 1889.
Charles Cordier (Cambrai 1827-1905) : La Nymphe des eaux.
Pierre-Jean David, dit David d’Angers (1788-1856) : Buste de Merlin de Douai.
Jean de Bologne (Douai 1529-1608) : Putto. Marbre.
Autre collection de petits bronzes et objets dans les ex petites chapelles latérales.


Une restitution importante :
Jules Breton (1827-1906) : Une Fille de Pêcheur (1876)
13 octobre 2011 - Le tableau de Jules Breton, disparu pendant la Première Guerre mondiale après avoir été emporté par les Allemands, va être restitué par la galerie américaine où elle avait abouti après un périple mouvementé. La toile avait été achetée en 1877 par la ville de Douai.


2 commentaires:

Anonyme a dit…

En effet très bel ensemble d'oeuvres flamandes en particulier de primitifs, un musée que je connais et qui mérite le détour comme on dit. Des peintures 19e de qualité également. Le retour de cette peinture de Jules breton est une excellente nouvelle: très bon peintre qu'on peut mettre parmi l'école du Nord du 19e siècle.
B. P.

Jean-Louis Gautreau a dit…

Merci pour votre commentaire sympathique.
Cordialement