vendredi 8 novembre 2013

NEVERS



Musée municipal de la Faïence
(département : Nièvre)

Visite du musée le mercredi 30 octobre 2013

Créé en 1844 par la municipalité de Nevers, le musée est installé depuis 1975 à l'emplacement de l'ancienne abbaye bénédictine Notre-Dame, transformé en hôtel particulier (maison Roussignhol) au XIXe siècle.

En 2003, le musée ferme au public pour préparer les lieux à de grandes transformations. Une année entière est nécessaire pour emballer, répertorier, photographier et mettre en caisse, l’ensemble du fonds. Petit à petit, un autre musée se dessine, composé de vestiges médiévaux mis en valeur, de bâtiments modernes réhabilités et de constructions contemporaines qui donnent à l’établissement, les moyens architecturaux dont il a besoin pour exister. La surface de fonctionnement est multipliée par quatre. Le musée a fait l'objet de travaux de rénovation de 2007 à 2013. (dix ans de travaux)
Aujourd’hui le musée compte environ 19 000 pièces tels que peintures, sculptures, céramiques, verres émaillés, estampes, dessins, meubles, objets monnaies et autres. Une place prépondérante est réservée aux faïences et aux verres émaillés. Mais le fonds Beaux-Arts que possède le musée n’est pas ignoré et certains espaces lui sont dévolus.
Ce nouveau musée est magnifique et très agréable à parcourir. L’intégration d’éléments d’une architecture médiévale dans un espace contemporain est une vraie réussite architecturale.


Salle des Sculptures :
Jean Gautherin (1840-90) : Clotilde de Surville. Plâtre (1877). Le marbre est au musée d’Orsay (1879). Poétesse (1405-98). 
Ernest Tixier : David lançant sa fronde. Marbre. 

Philippe-Louis-Edmond Cougny : Après la Bataille. Plâtre (1879)

André Allar : Mlle Lili ou L’Enfant au chat. Marbre (1878) (de gauche à droite)
Jean Gautherin : Portrait du jeune Pierre L. Plâtre (1883)
Alix Marquet (1875-1939) : Buste de Roger Bureau. Plâtre (1883)
-Jacqueline Leboeuf. Plâtre (1905)

Vitrine contenant des œuvres de sculpteurs animaliers : Etienne-Maurice Perrat – France Bruffault – Auguste Cain – Emmanuel Frémiet – etc.


Premier étage 
Salle des verres émaillés (ou verres filés) - Une étonnante et rare collection de "Paradis".


Salon du 17e siècle
Jacques Courtois, dit Le Bourguignon : Bataille de Cavalerie.

Roger de Piles (1636-1709) : Femme à la Collerette

Bernardo Cavallino (1616-56) : Ste Agathe guérie par St Pierre.

Giuseppe Ruoppoli (1631-1710) : Nature morte aux fruits et fleurs.

Pier Francesco Mola : Le Repos de la Ste Famille.

Bonaventura Peeters (1614-52) : Bataille navale.


Salon du 18e siècle

Pierre-Jacques Cazes : Le Jugement de Pâris 

Pierre-Jacques Cazes :  La Toilette de Vénus.

Charles-Antoine Coypel (1694-1752) : Alceste rendue à son époux par Hercule.
Pierre Jouffroy : Vénus et Anchise – Venus et Omphale – L ’Enlèvement de Perséphone – Orion et l’Aurore.

Charles de La Fosse (1636-1716) : Hercule entre la Volupté et la Vertu. Ce tableau ornait le salon du billard du château vieux de Meudon.

Salon Maurice Bardin
Johan Barthold Jongkind : 2 aquarelles – Montapin – Danseuse au tambourin.


Deuxième étage 
Salle des faïences

Sous les combles 
Galerie de peintures du 19e siècle

Emile Clerget (1836-80) : Homard.
Dominique Rozier : Fleurs
Irène Bizard : Oranges.

Anaïs Beauvais (1832-98) : La Sirène et le Berger.

Eugène Jaudelle : La Croisade des enfants.

Amédée Bar : Les Femmes franques.
Auguste Sutat : La Mort de Rachel.

Hector Hanoteau (1823-90) : Les Nénuphars (1885) (la grande toile)

Jules Achille Noël (1810-81) : Le Port de Fécamp (1877)

Ec. de David : Portrait du Dr J.-Baptiste Léveillé, médecin de l’armée de Napoléon.
Théodore Claude Félix Caruelle d’Aligny : Environs de Rome, vue prise à la Serpentara. Nocturne (en bas à droite). 
Antoine-Jean Gros (1771-1835) : Femme au Turban.
Gustave Mohler : Le Père Jean Gelé.

Léon Cogniet (1794-1880) : Portrait de M. André Grinsour.

Urbain Bourgeois (1842-1911) : Scène de Déluge.

Maximilien Luce : Portrait de Félix Fénéon (+ revers) (1903)

Maximilien Luce : Portrait de Mme Fanny Fénéon (1902) (à gauche)
Pierre Hodé (1889-1942) : Le Boxeur Fred Bretonnnel (1925)

Maurice de Vlaminck (1876-1958) : Nature morte.
Moïse Kisling (1891-1953) : Marine.
Maurice Utrillo (1883-1955) : Le Lapin agile.
Suzanne Valadon (1865-1938) : Le Grand Arbre.

Pierre Hodé : Le Port de Honfleur.
Emile Boyer : Le Moulin hollandais.

Francis Picabia : La Rivière, bord de la Doucine.
Edouard Goerg : Sancho Pança – La Jolie Femme.
Moïse Kisling : Nature morte à la Cruche.

Robert Poughéon (1886-1955) : Homme agenouillé. (acquisition 2013)

Dessins de : Marcel Gromaire – André Derain.
Georges Seurat : L’Attelage.

Sculptures : Bustes 
Alix Marquet : Buste de Paul-Louis Martin, dit des Amoignes. Plâtre.
Philippe-Louis-Edmond Cougny : Buste de M. Hector Hanoteau. Plâtre.
Jean Gautherin : Théodore Caruelle d’Aligny (1875). Bronze. 



Dans la cathédrale : une exceptionnelle collection de vitraux contemporains
Jean-Michel Alberola
Autres ensembles de vitraux de : Raoul Ubac - Claude Viallat - Gottfried Honegger - François Rouan - etc. 



Plus d'informations sur les faiences et les collections du musée de Nevers



Aucun commentaire: