lundi 12 mars 2012

BOULOGNE-BILLANCOURT - M. des Années 30

Espace Landowski - Musée des Années 30
(département : Hauts-de-Seine)

Visite du musée des Années 30, le samedi 10 mars 2012

L’espace Landowski est un rond point culturel qui donne accès au Musée. Le grand totem en façade est une réplique en béton et résine de l’Arbre cubiste des frères sculpteurs Joël et Jean Martel, fait en collaboration avec Mallet-Stevens pour l’exposition internationale de Paris en 1925.
Le Musée des années 30 est pluridisciplinaire et regroupe peintures, sculptures, céramiques, mobilier, accessoires et maquettes d’immeubles sur le thème unique de l’époque de l’entre deux guerres : 1920 à 1940. Toutes ces œuvres sont proposées en une approche thématique : Ecole de Paris, orientalisme, art colonial, etc.
C'est le plus important musée de France entièrement consacré à cette époque. Il se développe sur 4 niveaux.

En 1983, Emmanuel Bréon prend la succession du docteur Besançon, mort à 103 ans, et donne une nouvelle direction à la politique du musée, en le recentrant sur l'exploration du patrimoine des années 1930.
À cette époque, en effet, de nombreux artistes, architectes, peintres, sculpteurs, cinéastes, sont attirés dans cette ville où les prix des terrains et des ateliers restent abordables. Rebaptisé « musée des Années 30 » en 1994, le musée s'installe en 1998 dans ses nouveaux locaux de l'Espace Landowski. Suivant l'idée qu'un tel musée devait rendre compte de tous les aspects artistiques de ce début de XXe siècle, le musée des Années 1930 présente une série d'œuvres orientalistes. Sont exposées de nombreuses œuvres issues des réserves du musée des Arts africains et océaniens.
Sur 3 000 m² de surface d'exposition, le musée présente 800 peintures, 1 500 sculptures, 20 000 dessins, ainsi que du mobilier, des céramiques, des affiches originales et documents d'archives.
De nombreux dons et acquisitions : le peintre Henri de Waroquier a légué 900 dessins et une trentaine de peintures.
J'ai ressenti un vrai coup de coeur pour ce musée : l'architecture est intéressante, et les collections, d'une richesse et d'une diversité étonnantes, sont présentées agréablement ; elles manifestent une véritable volonté commune entre la municipalité et
les conservateurs successifs, de constituer un musée passionnant.

Hall du centre Paul Landowski
Carlo Sarrabezolles (1888-1971) : Pallas Athena ou Minerve (1925). Plâtre patiné.Charles Malfray (1887-1940) : Consolation (1920). Plâtre.

Auguste Guénot (1882-1966) : Adolescent à la Grappe (1930). Bronze.


Rez-de-chaussée
Georges Sabbagh (1887-1951) : L’Eglise de la Clarté à Perros-Guirec (1920)
Alfred Muller : Maternité. Plâtre.
Paul Cornet : Baigneuse marchant (1946). Bronze.
Roger de Villiers : La Source (1937). Plâtre patiné.
Alfred Janniot (1889-1969) : Les Arts majeurs (1946). Tapisserie.

Alfred Janniot : Diane (1940). Marbre.

Bernard Boutet de Monvel (1881-1949) : Dunoyer de Segonzac et Boussingault peignant (1914).
Vue d'ensemble de la salle du rez-de-chaussée

Paul Landowski : Le Pugiliste (1920). Grand plâtre et petit bronze. Le modèle est Georges Carpentier, célèbre boxeur. 
Paul Landowski : Hymne à l’Aurore (1908). Plâtre.

Robert Wlérick : Rolande (1942). Plâtre.
Alfred Janniot : Eros ou Femmes et Amour (1922). Pierre.
André Greck (1912-93) : Apollon (1940). Plâtre patiné.

Joseph Bernard (1866-1931) : Femme à la Cruche.
Jean et Joêl Martel : Trinité (1929). Totem.
Joseph Bernard : Femme à l’Enfant (1912).
Jacques Zwobada (1900-67) : Maternité (1939). Ce bas-relief se trouvait dans le bureau du ministre Jean Zay.Alfred Jean Halou : Danseuse (1925).


Quatrième étage - La visite commence par l'étage supérieur du bâtiment.

Paul Landowski : Maquette des fontaines de la Porte de Saint-Cloud : Les Sources de la Seine (1936). Plâtre.
Max Blondat : La Victoire (1920). Terre cuite.

Henri Arnold : Première Offrande ou Fillette à la Colombe (1923). Plâtre.

Mobilier Ruhlmann conçu pour le sculpteur Joseph Bernard.
Auguste Clergeau : La Sieste (1934). Peinture sur le mur à droite. Emile-Jacques Ruhlmann : Table de jeu – Meuble au Char.

Don de la société L'Oréal : ce bureau monumental, attribué à Jacques-Émile Ruhlmann, a provoqué une polémique. En effet, Florence Camard, expert mondial de Ruhlmann, réfute l’authenticité de ce meuble.
Bernard Boutet de Monvel (1881-1949) : Le Pensionnat de Nemours (1909).

Pascal Boureille : Le Potier (1940). Plâtre.

Max Blondat : Amour endormi (1911). Terre cuite.

Pierre Petit (1900-69) : Vitrail "Les Biches" (1928 - détail)

Maquettes de villas et immeubles : Le Corbusier, Mallet-Stevens, etc.

Jacques-Emile Blanche : Portrait de Robert Mallet-Stevens (1933).

Adolphe Gumery (1861-1943) : Le plus beau Voyage (1932).
Maurice Ehlinger : Nonchalance ou Rêverie (1931).
J.-Gabriel Domergue : Femme au Miroir (1930).

Troisième étage

Paul Jouve (1878-1973) : Grand Duc cloué (1935).

Paul Jouve : Panthère noire, pattes croisées (1960).

Paul Jouve : Panthère marchant de face. Peinture.
Jacques Loutchansky : Bison (1933). Pierre.
Olga Yversen : Cacatoès (1940). Pierre.
Paul Jouve : Tête de taureau (1937). Bronze.

Paul Jouve : Jeune Panthère assise (1934). Bronze.
-Lionne et son petit (1945). Bronze.
Richard Fath : Chat siamois (1933). Terre cuite.
Charles Virion : Eléphants d’Afrique (1895-1900). Bronze.
Berthe Martine : Deux Biches (1934). Bronze.
Paul Simon : Orang-outang (1947).
Marcel Derny : Tigre royal (1940). Grès.

Othon Friesz : Honfleur.
Auguste Chabaud –André Dauchez –
Marcel Mouillot - Jean Aujame.

Henry de Waroquier (1881-1970) : Le Poulet de Bresse

Gaston Louis Roux : La Chute d’Icare (1929).
Henri Delcambre : Femme enceinte (1948). Bronze.Elie Lascaux : Saint-Cloud (1932).
Pablo Gargallo (1881-1934) : Le Grand Arlequin (1931)
Suzanne Roger – André Beaudin (bronze) –
Juan Gris : Panier et Siphon (1925).

Salle consacrée à l'orientalisme et à l'art colonial

Georges Hamard : Buste de Femme Peuhl (1938)

Paul-Elie Dubois : Pastorale au Hoggar (1947)
Raymond Heudebert : Indigènes traversant un Oued (1931).
Jean Bouchaud : Autour d’un Puits au Dahomey (1933).

Suzanne Castille : Femme Mangbétou (1930). Fond de feuilles d’argent.

Henri Albert Lagriffoul : Tête de Soudanais (1940). Bronze.

Emile Monier (1883-1970) : Jeune Homme Peuhl (1935)

Antoine Lyée de Belleau : Jeune Somalien assis (1936).
J.-Charles Duval : Au Djebel Druze (Syrie) (1925).
Paul Jouve (1878-1973) : Touaregs devant un Bivouac

Evariste Jonchère (1892-1956) : Rythme africain (1951). Grand plâtre patiné.

Une des salles

Evariste Jonchère : Danseuse royale cambodgienne (1930).

Emile Monier (1883-1970) : Gombélé (1930). Buste d’un chef Sénoufo. Bronze.
Léon Cauvy (1874-1933) : Les Ouled-Naïls (1932). A l'arrière-plan.

Raymond Delamarre (1890-1986) : La Force et l’Intelligence (1930). Maquette d’un monument à la défense du canal de Suez.

Salle consacrée aux gravures de Augustin Rouart


Louis Billotey (1833-1940) : St Sébastien (1929).

Philippe Lejeune (né en 1924) : Le Repas chez Simon (1950)

Paul Landowski : David combattant. Plâtre original

Georges Desvallières (1861-1950) : La Bonté (1930)


Deuxième étage

Gilbert Privat : Baigneuse aux Tresses (1930)

Paul Landowski : Sun Yat Sen (1930). Plâtre original.

Oscat Miestchaninoff : L’Homme au chapeau haut de Forme (1922). Portrait du peintre Isaac Païlès.
Georges Rohner (1913-2000) : Le Noyé (1939)
Raymond Daussy – André Marchand
Hans Johan Witt : Moines franciscains devant la Basilique d’Assise (1927).

Pierre-Marie Poisson : Claude (1928).
Paul Belmondo : Buste de J.-Paul enfant.
Henry de Waroquier : Portrait de Mme Waroquier (1922)

Tamara de Lempicka : Portrait de Thadesz Lempicki (1928). Magnifique portrait du mari de Tamara. Réalisé au moment de leur séparation, le tableau est resté inachevé : la main gauche qui devait porter l'alliance n'a pas été peinte.

Alfred Courmes : Portrait de la Sœur de l’Artiste (1921)Alexandre Zinoviev : L’Homme à la Colonne (1913-14)
Paul Robert Baze : Portrait d’un Homme (1932)
René Letourneur : Jean Jaurès (1939). Plâtre original.
Robert Wlérick – Charles Despiau

Carlo Sarrabezolles : Le Génie de la Mer (1935)

Yves Brayer : L’Officier et la Dame (1932)

André Maire : Ronda, Vue d’Espagne (1933)

Jean Despujols : La Partie de Pêche (1925)
Maurice de Vlaminck
Alexandre Zinoviev : Le Marin (1915)

Consulter le site des Amis du musée des Années 30




4 commentaires:

Anonyme a dit…

Bel musée!!

Jean-Louis Gautreau a dit…

En effet, c'est un très beau musée, absolument passionnant. On y fait de nombreuses découvertes d'artistes peu connus mais de grande qualité. J'y suis resté plus de 3 heures.

Passionate about the Academic Nude a dit…

Bravo! What a beautiful commentary and excellent photography. Merci!

Jean-Louis Gautreau a dit…

Thank you