lundi 29 novembre 2010

CAGNES-sur-MER

Le Haut de Cagnes - Château-musée Grimaldi
(département : Alpes-Maritimes)

En 1309, Raynier Grimaldi, coseigneur de Monaco, devient seigneur de Cagnes-sur-Mer. Il fait bâtir un château qui deviendra bientôt une propriété de la branche des Grimaldi d’Antibes, jusqu'à la Révolution française. Au XVIIe siècle, Jean-Henri Grimaldi, marquis de Corbons et baron de Cagnes, sous la protection de Louis XIII et de Richelieu, transforme le château médiéval en une demeure confortable dans laquelle il mène une vie fastueuse. Mais lors de la Révolution française, la famille Grimaldi est chassée de la ville et se réfugie à Nice.
Le château est laissé à l'abandon jusqu'à ce qu'un particulier le rachète et le restaure en 1875.
Acquis par la ville de Cagnes en 1937, il a été aménagé en musée en 1946, où se tiennent des expositions temporaires d’art moderne et contemporain. Depuis 1973, il présente en permanence 43 portraits de Suzy Solidor.

La cour intérieure du XVIIe (vers 1620) dans un style Renaissance.

Susy Solidor (1900-1983) s'était installée au Haut-de-Cagnes en 1960. Son cabaret donnait sur la place du château Grimaldi : "Chez Suzy Solidor".
Dans les années 30, Suzy Solidor était une célèbre chanteuse dont le cabaret parisien était fréquenté par de nombreux artistes et écrivains. C’est ainsi que va naître la fabuleuse collection des portraits de Suzy Solidor, car Maurice de Vlaminck, Francis Picabia, Foujita, Jean Cocteau, Kees Van Dongen, Marie Laurencin, Francis Bacon (portrait qu’elle revendra parce qu’elle ne l’aimait pas), et d’autres moins célèbres vont faire le portrait de Suzy.

Photo de Suzy Solidor, la Fille aux cheveux de lin, par Man Ray (1929 - MOMA de New York) 


Suzy Solidor dans son cabaret du Haut-de-Cagnes (dans les années 60).

Elle avait rassemblé 224 portraits d'elle, la plus grande collection jamais réalisée de portraits d'une seule personne. Ces portraits tapissaient la voûte médiévale de son cabaret où elle chantait des chansons de marins.
En 1973, Suzy Solidor a donné à la ville de Cagnes, un ensemble de 43 portraits, parmi lesquels : Kees Van Dongen - Marie Laurencin (1929) - Raoul Dufy (1936) - Francis Picabia - Félix Labisse (1958) - Léonard Foujita - Othon Friesz (1938) - Moïse Kisling - Yves Brayer (1935) - J.-Dominique Van Caulaert (1934) - Jean Cocteau - Tamara de Lempicka - etc.

Les autres portraits ont été dispersés en vente publique après son décès.


Salle Suzy Solidor. En bas à droite, son portrait par Keith Ingerman (1960).
Au-dessus, son portrait par Eduardo Malta (1945) - En cape et chapeau noirs sur fond vert, son portrait par Marie-Madeleine Rasky (1962). 


Edouardo Malta : Suzy Solidor (1945)

En haut, à droite : Foujita
Au centre : Tamara de Lempicka
En bas, au milieu : Moïse Kisling
Tamara de Lempicka : Portrait de Suzy Solidor (1935). Le plus célèbre de ses portraits. (46 x 38 cm).

Kees van Dongen : Portrait de Suzy Solidor (1927)

Willy Eisenschitz (1889-1974) : Suzy Solidor (1938) 

Francis Picabia : Suzy Solidor


Francis Picabia : Suzy Solidor  (1935)


Moïse Kisling : Suzy Solidor (1934)

Tchikosky : Portrait de Susy Solidor (1941). Aquarelle.

Suzanne van Damme : Portrait de Suzy Solidor (1946). 220 x 109 cm.

Léonard Foujita (Tsuguharu) (1886-1968) : Portrait de Suzy Solidor (et détail) (1927). Magnifique. Suzy, agenouillée, porte une robe et un chapeau noirs, et un foulard rose autour du cou. A sa gauche, un superbe chien couché près d'elle. Fond doré à la feuille. 

Et d'autres portraits de Suzy Solidor par les artistes suivants :
Christian Bérard (1943)
Roger Chapelain-Midy (1944)
J.-Gabriel Domergue (1923)
Jean Dunand (1933)
Jean  Cocteau



D'autres portraits de Suzy Solidor qui ont été dispersés :

Pierre Sigel : Suzy Solidor. (coll. part.)


Carlos Carneiro (1909-71) : Portrait de Suzy Solidor (1960)

Francis Bacon : Mlle Suzy Solidor (1957). Suzy Solidor n'a jamais apprécié ce tableau qu'elle a très vite revendu.  

Roger Toulouse : Ce portrait de Suzy Solidor se trouve au musée des Beaux-Arts d'Orléans. Réalisé en 1962, c'était le 208e portrait. En 1962, je suis allé rendre visite à Suzy Solidor (elle avait 62 ans) au Haut de Cagnes pour voir son portrait par Roger Toulouse qui était fixé au zénith de la voûte de son cabaret "Chez Suzy".



Pour écouter La Mémoire de Suzy Solidor (enregistrement audio - 1ère diffusion 15/08/1978) - (cliquer sur la flèche violette)

Suzy Solidor interprète "Lily Marlène"
Histoire du portrait de Suzy Solidor peint par Roger Toulouse

2 commentaires:

Merula a dit…

Jolie promenade ! merci et bonne année

Jean-Louis Gautreau a dit…

Merci, et meilleurs voeux à tous pour 2011 !
J'espère pouvoir présenter de nouveaux musées en nombre conséquent sur ce blog.

Cordialement