mardi 11 mai 2010

TOURNUS

Hôtel Dieu - Musée Greuze
(département : Saône-et-Loire)


Visite le samedi 17 avril 2010

-->
L'entrée du musée se situe dans une très belle maison médiévale entièrement restaurée.
Construit au XVIIe s. puis agrandi jusqu'à la fin du XVIIIe s., l'Hôtel-Dieu de Tournus, ensemble architectural de grande qualité avec ses trois salles des malades, ne craint pas de rivaliser avec celui de Beaune.
Une aile accueille le musée des Beaux-Arts (musée Greuze). L'ensemble est très spectaculaire.

L'une des trois salles des malades : la salle des soldats.

Collection des étains de l'Hôtel-Dieu.

Anonyme (17e) : Portrait du cardinal de Bouillon.
Rodolphe Jullian (1839-1907) : La Cruche cassée.


Premier étage - Salle Greuze
J.-Baptiste Greuze : Portait de Mme Piot – Portrait du Chanoine Piot (c. 1745).
St François d’Assise (1740-45).

J.-Baptiste Greuze : Autoportrait (c. 1755)

J.-Baptiste Greuze : Autoportrait au Chapeau (c. 1799)

J.-Baptiste Greuze : Etude pour Septime Sévère et Caracalla. (0,64 x 0,77 m) (acquis en 2005)

-->
Le tableau achevé se trouve au musée du Louvre, sous le titre : « Septime-Sévère reprochant à Caracalla, son fils, d’avoir voulu l’assassiner » (1,24 x 1,60 m). Ce Morceau de Réception, exposé au Salon des artistes français à Paris en 1769, recevra un accueil glacial qui attristera l'artiste.

Pour comparer l'étude de Tournus avec le tableau achevé du musée du Louvre :
J.-Baptiste Greuze : Septime-Sévère reprochant à Caracalla, son fils, d’avoir voulu l’assassiner (1769 - Louvre)

Anonyme d’après François Boucher : 2 Anges.
Léon Emile Caille (1836-1907) : Le Bain de Diane. (les originaux sont au Louvre)

André Perrachon (1827-1909) : Roses.
Théo van Rysselberghe (1862-1926) : Nu assis.
Antoine Milliarakis, dit Mayo (1905-90) : Profil.
Le Locataire. Composition originale : Vue d’une jambe dans l’entrebâillement d’une porte.
Ec. toscane (16e) : Ste Barbe.


Ec. bourguignonne : La Trinité couronnant la Vierge.
Antoine Monnoyer : Vase de Fleurs.
Atel. de Claude Vignon (17e) : Les Buveurs.


Frans II Francken (1581-1642) : Le Triomphe de David sur Goliath.

Frans II Francken : Sainte Véronique ; ou La Montée au Calvaire.
Anonyme (17e) : Homme à la longue vue.
Ec. française (17e) : La Ste Vierge.


Bartholomeo Schidone (1580-1616) : Mère tenant son Enfant endormi.
Ec. française (17e) : Présentation de Jésus au Temple.


Daniel Hallé (1614-1675) : Le Christ au Tombeau.

Atel. de Désiré-Antoine Coypel (1661-1722) : Achille à la Cour de Lycomède.


Giovanni Francisco Grimaldi (1606-80) : Paysage. Avec baigneuses.

Eugène Romain Thirion (1839-1910 : Homère dans l’île de Sycros (1864).

Philippe Jolyet (1832-1908) : La Lecture (1893)

Adolphe Appian : Une Ferme à Cerveyrieux.

Henri d’Estienne (1872-1949) : La Séguia de Biskra. Toile orientaliste.

Deuxième étagesculptures.
Hélène Vautrey Désiré Mathivet (Tournus, 1887-1966) : Femme au Bain – Retour des Moissons – La Moisson – Femme à sa toilette.

Salle de sculptures
J.-Baptiste Deschamps (1841-67) : Ulysse bandant son Arc (1864). Plâtre.


J.-Baptiste Deschamps : Caron passant le Styx (1863).
Tanaquil (1865). Marbre.
Buste d’une jeune Romaine (1866). Plâtre -

J.-Baptiste Deschamps : Buste d’un jeune Pêcheur napolitain.

Pierre Curillon (1866-1954) : Victime du Devoir (1896). Grand nu masculin allongé.
Pierre Curillon : Virgile (1890). Plâtre, Virgile tient un luth.
-Le Frisson de la Vague (1911). Marbre.
-Buste d’un jeune Garçon (1898). Plâtre.
-Buste de Bénédict Rougelet. Marbre.

Pierre Curillon : La Piété filiale. Grand plâtre. Deux hommes, le père âgé soutenu par son fils..


Pierre Curillon : Ismaël au Désert (1902)

Claude-Marie Devenet (1851-1931) : La Tricoteuse de 93. Plâtre.
-Buste de J.-Baptiste Deschamps (1906). Marbre.


Bénédict Rougelet (1834-94) : Faune et Faunesse. Plâtre.

Salle d’art contemporain
Piotr Klemensievicz : Arc en ciel.
Silvano Bozzolini – Antoine Revay – Jean Bertholle – Camille Bryen – Moreno Pincas.
Une salle est consacrée aux dessins
Le musée conserve une collection importante de dessins, de Greuze en particulier, mais aucun dessin original n’est présenté, il faut se contenter d’une série de gravures de Pierre-Etienne Moitte (1722-80) d’après des œuvres de Greuze… Très décevant.


6/5/04 – Donation (Information signalée dans "La Tribune de l'Art").– Le Musée de Tournus expose une importante donation dont il est l'heureux bénéficiaire. Celle-ci est due à Monsieur Biard qui, depuis une vingtaine d'années, collectionnait dessins et tableaux du XXe siècle. Une grande partie de cet ensemble, donné en 2001, concerne le siècle dernier. Depuis cette date le collectionneur achète des dessins des XVIIIe et XIXe siècle qu'il donne aussitôt au musée afin de compléter harmonieusement ses collections. En 2003 sont ainsi entrées deux sanguines du XVIIIe siècle, l'une par Edme Bouchardon, l'autre par Charles Natoire. Le catalogue indique que cette dernière est préparatoire à la tête d'Adam pour le tableau Adam et Eve chassé du Paradis conservé au Metropolitan Museum de New York. En 2001 et 2002, d'autres dessins très importants ont été donnés. Notons le très beau dessin de Jacques-Louis David représentant Ménélas soutenant Patrocle, une sanguine de Greuze très typique de ses études de tête, et une Tête de jeune garçon par Gustave Moreau datée de 1858, lors du séjour romain de l'artiste. Les autres dessins anciens ou du XIXe donnés en 2001 et 2002 sont une feuille de François Boucher (Vénus et l'amour), un second Greuze (Berger et son chien), un Fragonard (Scène de retrouvailles dans un parc), deux Delacroix (Etude de bras écorchés, et Etude de personnages), et enfin Rodin (Femme nue).

Edme Bouchardon : Le Vendeur de Moulins.

Jacques-Louis David : Ménélas soutenant Patrocle.

J.-Baptiste Greuze : Académie masculine.

4 commentaires:

Anonyme a dit…

Bravo pour votre travail et pour votre site. Découvert il y a quelques jours à peine, j'ai visité celui-ci avec délices, étant peintre moi-même, entre autres.

Ma recherche, depuis longtemps, s'oriente plus particulièrement sur la représentation masculine dans l'art en général, même si je me laisse charmer par divers sujets parfois.

Parmi de nombreuses toile, l'une d'elle a retenu mon attention car j'aimerais la transmettre à un ami.
Il s'agit d'une scène dans un monastère traitée en camaïeu de beige. Trois moines dont deux en discussion théologique.
Je ne sais plus ni le nom de l'oeuvre, ni du peintre, ni du musée, ni de la ville. Pourriez-vous me les indiquer ?

Merci par avance et encore un coup de chapeau pour cette fabuleuse somme de travail.

Patrick
Poivre de La Fréta

Jean-Louis Gautreau a dit…

Merci pour ces commentaires élogieux.
Quant au tableau que vous recherchez, je ne vois pas comment je pourrais vous aider. Cependant la description que vous en faites me fait penser à François-Marius Granet, qui a peint de nombreuses scènes dans des intérieurs d'édifices religieux. Si vous allez sur le site de la RMN (voir le lien sur mon blog), et en cherchant ce peintre vous trouverez peut-être l'oeuvre en question. Un dessin au lavis du Louvre correspond assez bien à votre descriptif.
Cordialement.

Marcelo a dit…

Très interessant l'étude de Greuze pour le Septime Sévère. Je n'aurais j'amais pensé quíl allait si loin en ses études. C'est presque une peinture finie!

Et je n'ai jamais compris porquoi les critiques n'ont pas aimaé le tableau final. J'ai déjà lu qu'ils le trouvaient sans mouvement, rigide. Je le trouve assez bon!

L'Homère de Thirion m'a parût aussi de très grande qualité.

Jean-Louis Gautreau a dit…

Je suis bien d'accord avec vous, l'étude du Septime Sévère et Caracalla est très intéressante, c'est un bon achat du musée. Cependant, bien qu'assez travaillée, cette étude est loin d'être aussi élaborée que le tableau final.
Moi aussi, je trouve le grand tableau du Louvre très réussi.
Exceptionnellement, pour permettre la comparaison, je l'ai intégré dans mon billet.