samedi 29 novembre 2008

SOISSONS

Cathédrale Saint-Gervais-Saint-Protais
Transept Nord :
Pierre-Paul Rubens () : Adoration des Mages. Magnifique. Composition claire.
Première travée de la nef :
Clément-Louis-Marie-Anne Belle (1722-1806) :
Le Songe de Joseph
- Michel terrassant les Anges rebelles.



Musée Municipal de Soissons - Abbaye Saint-Léger
(département : Aisne)

Visite le vendredi 26 octobre 2001.
Petit musée sympathique. Collections limitées, mais bien présentées.

Expo temporaire sur Yves Doaré (premier graveur de ma collection).

Titus-Carmel - Léopold Torres Agüero - Othon Friesz.

Bartholomaüs Strobel (1592-1644) : Judith et Holopherne. Nocturne. A gauche, Holopherne égorgé ; soldats endormis, à droite.
Ec. de Francken (17e) : Le Christ et la Femme adultère. Belle œuvre traitée en grisaille.
Benjamin Gerritsz Cuyp (1612-52) : Repos de la sainte Famille. Nocturne.

Frans II Francken le jeune (1581-1642) : Adoration des Mages (c. 1620).

Franciscus Gijsbrechts (17e) : Vanité.

Pieter Boel (1622-74) : Animaux dans un Paysage. Collection La Caze.

Giovanni Antonio Pellegrini (1675-1741) : Deux pendants.
La Clémence d'Alexandre devant la famille de Darius.

Giovanni Antonio Pellegrini : Achille contemplant le corps de Patrocle (c. 1700). Achille, vêtu de rouge, regarde le corps dénudé de son ami, renversé (à gauche).

Antonio Francesco Peruzzini : Le Naufrage. (1668)
Cecco Bravo (1607-71) : Christ à la plaie.

Nicolas de Largillierre (1656-1746) : Portrait de Charlotte Louise Provost. Eblouissant travail du corsage et des dentelles.

Gustave Courbet (1819-77) : Paysage.

Eugène Boudin (1824-98) : Le Port d'Anvers vu de la citadelle nord.
Eugène Boudin : La Touques (1875).

Honoré Daumier (1808-79) : Martyre de St Sébastien (1849-52). Semble inachevé. Pas très beau. Une autre version de format plus réduit a été découverte en 1979 (musée d'Orsay).
Paul Huet (1803-69) : Le Déjeuner des Chasseurs.

Antoine Félix Boisselier (1776-1811) : La Porte d'Ardon à Laon (1852)

Pierre-Jules Jollivet (1794-1871) : Paysans dans la campagne. Famille de paysans dans une charrette.

Nicolas René Jollain (1732-1804) : Deux jolies peintures (pendants), vives et colorées.
Nicolas René Jollain : Pyrrhus enfant échappant à ses Poursuivants.
Pyrrhus est encore un enfant à la mort de son père, le légendaire Achille. Pour le protéger, Androclide l'emmène loin du camp grec avec quelques hommes sûrs. Ils sont arrêtés par un fleuve en crue devant la ville de Mégare. Ils lancent sur l'autre bord un javelot auquel ils ont fixé un message. Les Mégariens viennent vers eux et les aident à passer le fleuve.

Nicolas René Jollain :Pyrrhus enfant présenté à Glaucias.
Les soldats déposent l'enfant (Pyrrhus) devant Glaucias, le roi de Mégare. Pyrrhus s'approche de lui et se place entre ses genoux. Glaucias sourit et le prend sous sa protection.

Henri Camille Danger (1857-1937) : Matathias refusant d'obéir aux ordres du tyran Antiochus Fanus.


Alexandre Hyacinthe Dunouy : Vue de la Cava, royaume de Naples.


Philippe Chery (1759-1838) : David et Saül (1808)


Paul René Schutzenberger (1860-1916) : Liseuse à sa Fenêtre. (1890)

Michelangelo Unterperger (1695-1758) : Judith et Holopherne.
Gillis Mostaert (1534-98) : Kermesse flamande. (manière de Brueghel)
Daniel Seghers (1590-1661) : Guirlande de fleurs avec St Dominique.
Jacques de Gheyn II () : L'Aigle et le Héron.
Albert Cuyp (1620-91) : Coq et Poules.
Gisbert de Hondecoeter (1604-53) : Animaux de basse-cour.
Sébastien Vrancx (1573-1647) : Scène de guerre. Défilé de troupes et de populations qui les accompagnent.

Jean-Gustave Taraval (1765 - Rome, 1784) : Grand Prix de Rome 1782.
Le Retour du Fils prodigue.

Une pièce exceptionnelle :

Plan reliquaire provenant du Trésor de la Cathédrale – orfèvrerie (16e). Les monuments de Soissons représentés, tous religieux à l’exception des principales portes de la ville, sont bien identifiés ; leur représentation est assez fidèle à la réalité hormis la cathédrale gratifiée de deux tours. Oeuvre classée MH.




Aucun commentaire: