mercredi 19 novembre 2008

BREST


-->
Musée des Beaux-Arts de Brest
24, rue Traverse (département : Finistère)

Visite du musée de Brest le vendredi 8 juin 2001.
L'ancien bâtiment et les collections ont été détruits pendant la guerre en 1945.

L'architecture extérieure du musée actuel est très laide.
Avec beaucoup d'efforts une belle collection de peintures anciennes a été rassemblée, elle est composée essentiellement de peintures françaises et italiennes ; c'est le plus important panorama italien réuni en France depuis la deuxième guerre mondiale.
Au premier étage.
Bramer Leonaert (1596-1674) : Le Festin des Atrides. Surprenant. Clair obscur très accentué. Nombreux personnages organisés autour de scènes de violence. Peint à petites touches.
Hans Jordaens II (1595-1643) : Rencontre de Joseph et Jacob.
Hendrick Heerschop (1621-74) : Moïse frappant le rocher.
Abraham Hondius (1625-95) : Jésus à la piscine de Bethsaïda. Nombreuses figures.
B. Breenberg (1598-1657) : Silvio
et Dorinde.
Ec. flamande (fin XVIe) : Abraham et Melchisédech.
Johann Konrad Seekatz (1719-68) : Le Jugement de Salomon.

Jacopo da Ponte, dit Bassano (1517-92) : Christ aux outrages. Violent clair obscur. Superbe.
Jacopo Palma le jeune (1544-1628) : Jésus parmi les docteurs. Clair obscur. Jésus, entouré de 4 docteurs, est représenté déjà grand.
Carlo Saraceni (1579-1620) : Ste Famille avec Jean-Baptiste. J.-Baptiste présente un plat de pommes à Jésus.
Giovanni Francesco Barbieri, dit Guerchino (1591-1666) : Judith et Holopherne. A gauche Judith, vêtue de rouge et de bleu, tient la tête d'Holopherne ; vieille femme, à droite.
Carlo Dolci (1616-86) : St Philippe Benizi en extase. (c. 1640)
Sigismondo Coccapani (1583-1642) : Jahel et Sisarah. Jahel plante un clou dans la tempe de Sisarah, tyran dont l'armée a été mise en déroute par les Israélites.
Saint Sébastien soigné par Irène


Orazio Riminaldi (1593-1630) : Cain tuant Abel
Daniele Crespi (1598-1630) : Martyre de St Sébastien. Beau nu. Composition verticale ; le corps, bras levés, occupe toute la hauteur du tableau.
Giovanni Battista Beinaschi (1636-88) : Le Sacrifice d'Abraham. Clair obscur. Isaac est agenouillé en bas à droite.
Jacopo Vignali (1592-1669) : St Thomas d'Aquin.
Giuseppe Recco (1634-95) : Etal de poissons. Un marchand et un couple de clients qui vérifient la fraîcheur d'un poisson.
Giuseppe Cesari, dit Le Cavalier d'Arpin (1568-1640) : St Jérôme. Le lion est auprès de lui.
Luca Giordano (1634-1705) : L'Elévation de la croix. St Luc peignant la Vierge. (1692)
Onorio Marinari (1627-1715) : St Dominique et Ste Rose de Lima recevant le rosaire.
Benedetto Lutti (1666-1724) : Délivrance d'une possédée.
Claudio F. Beaumont (1694-1766) : Allégorie de la Peinture.
Antonio Canaletto (1697-1768) : La Place St Marc à Venise.
Jacopo Amigoni (1682-1752) : Le Sacrifice d'Iphigénie. Diane en haut à droite. Il semblerait que contrairement à l'histoire, Iphigénie soit remplacée par un cerf, au lieu d'une biche.


Antonio Allegri, dit Il Correggio (1489-1534) : Io et Zeus.
Francesco de Mura (1696-1782) : Le Départ d'Enée. Didon tente de le retenir, mais Enée désigne le navire qui doit l'emmener.

-->
Pompeo Batoni (1708-87) : La Mort de Marc Antoine (1763)


René-Antoine Houasse () : L'Eloquence. Allégorie. Une femme entourée de 4 enfants. A gauche, à l'arrière plan, on aperçoit Louis XIV présidant une séance de l'Académie française.
-Bataille de Josué contre les Amalécites. Belle et grande composition, très animée.
Jacques Courtois, dit Le Bourguignon (1621-76) : Deux grandes scènes de bataille.
Sébastien Bourdon (1616-71) : Ste Famille. Traité à la manière de Poussin.
Charles de La Fosse (1636-1716) : Vénus et Enée. 4 angelots apportent les armes à Enée.
J.-Baptiste Corneille (1649-95) : Jupiter chassant Vulcain. En haut, Jupiter entouré des dieux de l'Olympe.
Pierre-Jacques Voltaire (1729-1802) : L'Eruption du Vésuve.
J.-Baptiste Regnault (1754-1829) : Allégorie à l'autoportrait. Jupiter et Io. Jupiter, présent dans la partie supérieure gauche, sous la forme d'un aigle, enlève Io sur une accumulation de nuages. Nu féminin de dos.
Ludwig Stern (1709-77) : Didon et Enée. Enée arrive devant Didon, guidé par Amour.
Pierre-Claude Delorme (1783-1859) : Héro et Léandre. La prêtresse Héro, vêtue d'un léger voile transparent, verse du parfum sur la tête de Léandre, beau jeune homme nu, qui la tient dans ses bras. Néoclassique.
Auguste Couder (1790-1873) : Mort du général Moreau.
Joseph Taillasson (1745-1809) : Cassandre et Olympias - Sapho se précipitant à la mer. (c. 1791)
Angelica Kauffmann (1740-1807) : Allégorie chrétienne. Une jeune femme arrose des lys.
Louis-Jacques Durameau (1733-96) : Achille pleurant Patrocle.
Guillaume Guillon, dit Lethière (1760-1832) : Philoctète à Lemnos.
Charles-Joseph Natoire (1700-77) : L'Apothéose de St Louis. Esquisse du plafond de l'église St-Louis-des-Français à Rome.


Jean Charles Nocret (1647-1719) : Le Renoncement de Louise de La Vallière.

Louis-Nicolas van Blarenberghe (1716-94) : Vue du Port de Brest.

Louis-Nicolas van Blarenberghe : Vue du Port de Brest.
Carle van Loo (1705-65) : Ste Clotilde en prière - Adoration des Anges.
Charles-Antoine Coypel (1694-1752) : Atalie interroge Joas.
Sébastien II Leclerc (1676-1763) : La Cour de Lycomède. Achille vêtu d'une robe et coiffé d'un turban s'est emparé d'une épée et saisit un bouclier (parmi les parures présentées).
Ec. française (XVIIe) : Iphigénie en Tauride. Au moment du sacrifice, Iphigénie jette son poignard, en reconnaissant son frère Oreste, beau jeune homme nu, les poignets liés dans le dos.
Louis de Silvestre (1675-1760) : Moïse sauvé des eaux.
Jean-François de Troy () : Bacchus et Ariane.

Au rez-de-chaussée
Gabriel A. Decamps 1803-60) : Les Danseurs albanais.
Michel Martin Drölling (1786-1811) : Portait de Jacques A. Manuel.

Georg Kneipp (1793-1862) : Vache dans une étable (1841)

Henri Léopold Lévy (1840-1904) : Hérodiade. Monumental. Hérodiade vêtue de rouge, assise sur un trône, regarde la tête de Jean-Baptiste que Salomé lui présente sur un plat. Beau, et dramatique. Belle peinture.
Victor Schnetz (1787-1870) : Ste Jeanne de France.
Evariste Vital Luminais (1822-96) : La Mort de Chramm - Les Pilleurs de mer. Camaïeu.


Pierre-Jacques Volaire (1729-99) : L'éruption du Vésuve.

J.-Paul Laurens (1838-1921) : François de Borgia devant le cercueil d'Isabelle de Portugal (épouse de Charles Quint).

-->Jacques Sablet (Suisse, 1749-1803) : Double portrait au cimetière protestant de Rome.
Jean Léon Gérôme (1824-1904) : Une Idylle (ou Daphnis et Chloé) (1852). Une autre version est visible au musée de Tarbes.

Georges Michel (1763-1843) : Paysage au chasseur.
Franz-Xavier Winterhalter (1806-73) : Portrait d'un amiral.

Jules Noël (1815-81) : Le Port de Brest (1864).
Jules Noël : Voiliers en rade de Brest.
Eugène Isabey () : Naufrage du trois mâts l'Emily.

Louis-Philippe Crépin (1772-1851) : Scène de naufrage.
Gustave Guillaumet (1840-88) : Guerriers arabes au repos.
Eugène Fromentin () : Le Repos des Chevaux.
Emile René Renard (1862-1930) : Le Caire. Dômes de la mosquée Barbouk.
Et quelques autres orientalistes.

Paul Mathey (1844-1929) : Portrait de Mme Paul Mathey.
Edouard Manet (1832-83) : Deux Perroquets.
Henri Le Sidaner - Lucien Lévy-Dhurmer (8 œuvres) - Henri Delavallée -
Henri Martin (1860-1943) : Jeune sainte.
Henry Moret - Paul-César Helleu -


Emile Bernard (1868-1941) : Portrait de l'artiste (1890).
Emile Bernard (1868-1941) : Bord de mer en Bretagne -

Paul Sérusier (1864-1927) : Les Blés verts au Pouldu. (1890 - acquis en 1983)
Maxime Maufra - Georges Clairin -

Charles Cottet (1883-1925) : Les Victimes de la Mer (1908-09).

Georges Lacombe () : La Mer jaune. Beau tableau.
Georges Lacombe : Falaise à Camaret.

Robert Delaunay : La Peste à Rome (1869)

Maurice Denis : (plusieurs toiles). Le Port de Brest.

Pierre Bonnard : Le Pommier fleuri (c. 1920 - acquis en 1984)

Bernard Boutet de Monvel - André Utter - Suzanne Valadon - Maurice Utrillo - Laure Garcin - Pierre de Belay - Yves Brayer - Yves Tanguy.


Visite virtuelle du musée de Brest



Aucun commentaire: