dimanche 23 novembre 2008

BOURG-en-BRESSE

Monastère royal de Brou

(département : Ain)

Une magnifique architecture, une extraordinaire décoration intérieure de l'abbatiale. Un ensemble de trois cloîtres.
Une église et un monastère commandés par Marguerite d'Autriche, régente des Pays-Bas au nom de son neveu Charles Quint, veuve de Philibert le Beau duc de Savoie, construits entre 1506 et 1532.
Le fonds du musée est constitué d'un premier legs (au 19e s.) de 120 tableaux d'un avocat lyonnais originaire de la région.


Le musée des Beaux-Arts
est installé dans une aile du deuxième cloître du monastère.

Visite le mercredi 23 avril 2008 - (catalogue Paribas)
Defendente Ferrarri (1490-1530) : Naissance de St Jean-Baptiste – Déposition de Croix (1505-07). Les deux tableaux sont le recto et le verso d’une peinture sur panneau de bois, déposée sur toile.

Bourgogne sud (16e) : Triptyque de la Vie de St Jérôme (1518) (p. 62)
Un grand retable daté de 1518, dû à un peintre flamand ou bourguignon, raconte sur trois volets la vie de St Jérôme. Le panneau central présente sur fond de paysage une composition complexe : au premier plan le saint est présenté en ermite, agenouillé en prière devant un crucifix. Au second plan, se déroulent les différents épisodes relatant comment un lion était venu se faire soigner au monastère du saint, puis avait ramené aux moines les voleurs de leur âne. Les chameaux rappellent que la scène est censée se passer au Proche Orient.
Volet de gauche : La Mort de Philibert (sur son lit), et Marguerite en proie à la douleur.
Panneau central : Jérôme dans le désert soignant le Lion – Jérôme pénitent – Jérôme retrouvant les voleurs qui lui ont volé son âne.
Volet droit : La Mort de Jérôme. Des scènes secondaires dans la partie supérieure des panneaux.
Au verso des volets, peintures en grisaille : Naissance de Jérôme – Education de Jérôme.
Ec. flamande : Adoration des Mages (1520-30)
Ec. de Leyde (16e) : Adoration des Bergers.
Ec. allemande (16e) : Adoration des Mages. Un panneau manquant, il n’y a que 2 Mages.


Ecole flamande, brugeoise (15e) : Sainte Véronique.


Colin de Coter (1479-1510) : Le Christ de douleur. (1480-90)


Jan de Beer : Sainte Parenté (1505-10). Scène de lactation de la Vierge.
Le Maître de 1499 : St Christophe.


Cellule Marguerite avec les deux portraits de Barend van Orley.

Barend Van Orley (1488-1541) : Portrait de Charles Quint jeune. (1516) Il porte le collier de l’Ordre de la Toison d’Or. Neveu de Marguerite d’Autriche. (p. 70)
Barend ou Bernart Van Orley (1488-1541) : Portrait de Marguerite d’Autriche. (1518). En jeune veuve. Ce petit tableau sur bois est d’une remarquable finesse d’exécution. Il représente la fondatrice de Brou dans un sobre costume de veuve. Dans la pure tradition du portrait flamand, il met l’accent sur la personnalité du modèle. Le fond sombre fait ressortir la carnation fraîche et la transparence de la coiffe.Bernard Van Orley fut le peintre officiel de la cour de Marguerite d’Autriche, Régente des Pays-Bas. (7 répliques connues)
Barend Van Orley (1488-1541) : Vierge à l’Enfant. Sous une architecture gothique.
Bernard van Orley : Retable de la Crucifixion. Triptyque.
Adrien Ysenbrandt : La Crucifixion (1520)

D’après Nicolas Lancret : L’Automne – L’Hiver. (2 dessus de portes)
Nicolas de Largillierre : Nature morte au vase de roses et gibier sur un tapis rouge.
-Nature morte aux 2 lièvres morts avec une citrouille.
 

Nicolas de Largillierre : Portrait de Philippe Néricault-Destouches.
Pierre Gobert (1662-1744) : Henriette de Lorraine, duchesse de Mantoue (1635-1710).
François Eisen (1695-1778) : L’Escarpolette (1770)
Jens Juel (1745-1802) : Jeanne Myèvre et son époux, Pierre-Louis de Varicourt.
François de Troy : Portrait d’un chevalier de l’ordre de ND du Mont Carmel.
Gaspard Gresly (1712-56) : Compotier de cerises – Les Bulles de savon.

Benoît Alhoste (1620-77) : peintre bressan.
La Ste Famille dans l’atelier de St Joseph – la Mort de St Joseph – St Ignace en extase – Vierge à l’Enfant avec St François de Sales et Ste Anne –
Le Bon Pasteur, St François de Sales et Marie Madeleine.


Benoît Alhoste : Vierge à l’Enfant avec St Joseph présentant Ste Thérèse d’Avila et St Antoine de Padoue.

Salle des peintres caravagesques fermée (en travaux)

Peintures XVIIe-XVIIIe
Ecole française (17e) : Méléagre offrant à Atalante la dépouille du Sanglier envoyé à Artémis.
René-Antoine Houasse (1645-1710) : Le Christ et la Samaritaine.

Jean Jouvenet (1644-1717) : L’Evanouissement d’Esther (1675). Morceau de réception à l’Académie royale de Peinture. (p. 86)
Nicolas Loir (1624-79) : Pithopolis faisant manger des mets d’or à son mari, le roi Pithès. (p. 87)
Atel. de Charles La Fosse : Vénus demande à Vulcain des armes pour Enée.
Ec. française (18e) : Bacchus entraîne Ariane sur son Char.
Adrien Dassier (1615-88) : St Jérôme méditant.

Ec. italienne
(17e) : St Jérôme pénitent.
Pietro della Vecchia (1605-78) : Judith avec la tête d’Holopherne.
Francesco Fontebasso (1709-69) : Entrée d’Alexandre dans Babylone.
Bataille d’Alexandre, Passage du Granique – La Défaite de Porus. Alexandre et la famille de Darius – Alexandre rend hommage au grand prêtre.

Melchior de Hondecoeter
(1636-95) : Le Coq triomphant.


Frans Snyders (1579-1657) : Combat de Coqs. (c. 1630) (p. 83)
Frans Franken II : L’Enfant prodigue au milieu de courtisanes. (c. 1610) (p. 76)
 

Bartholomeus Breenbergh (1598-1657) : Pyrame et Thisbé. (1635)
Anton Goubau (1616-98) :

Peinture flamande et hollandaise XVIIe

Adam van der Meulen (1632-90) : Attaque d’un Convoi.
Jan I Brueghel : Chasse à la Cigogne. Composition proche de « l’Attaque du Convoi » d’Orléans.
Jacques Bizet : Nature morte aux vieux Livres.
Ec. italienne (17e) : Nature morte aux Poissons.
 

Georg van Son (1623-67) : Nature morte aux Fruits et aux Huîtres. Grand et beau.
Pieter Neefs le jeune (1620-78) : Intérieur d’église.
Adriaen van der Cabel : Port de Mer.

Jacob Salomon Ruysdael (1630-81) : Berger et son Troupeau à la lisière d’une Forêt.
Pieter Wouwerman : Départ pour la Chasse.
Pieter Jacobsz Codde (1599-1678) : Scène mythologique dans un paysage.
Ec. flamande (17e) : Pélican et autres Oiseaux.


Mathys Naiveu (1647-1721) : Le Concert.


Gérard Seghers (1591-1651) : Le Christ à la Colonne (c. 1630).

Peinture troubadour
Michel Genod – Pierre Victor Olagnon.
Joseph Ducq (1762-1829) : Antonello da Messina visitant Van Eyck dans son atelier.
Pierre Revoil : L’Atelier du Peintre.
Hippolyte Lecomte : Retour de la Bataille de Marignan.
Fleury-François Richard (1777-1852) : La Mort du prince de Talmont.
Jacques Frémy : Turenne endormi sur l’affût d’un canon - Le Sommeil du Grand Condé.


Claude Jacquand (1803-78) : Le Perroquet Vert-vert.

Claudius Jacquand : Cinq-Mars rendant son épée à Louis XIII.


Charles-Marie Bouton : La Folie de Charles VI. (1817)


Ange François : Charles d’Orléans. (1845)


Jean-Antoine Laurent : Peau d’Ane (1819)
Jean-Auguste Franquelin (1798-1839) : Jeune Homme tenant un carnet. En costume Louis XIII.

Peinture XIXe
Alfred Bellet du Poisat (1823-83) : Prédication du Christ sur le lac de Tibériade (1862).
 

Gustave Moreau : Les Athéniens livrés au Minotaure. (1855). 7 garçons et 7 filles.
 

Louis Janmot : Virgile méditant au bord de la Mer. (1867)

Gustave Doré : Dante et Virgile dans le 9e cercle de l’Enfer (1861). Les âmes des damnés sont prises dans la glace. Très grande toile acquise en 1982, en provenance d'un musée californien.
Gustave Doré : Paysage avec un Cavalier. (huile/toile)
-Paysage montagneux – Paysage de Bretagne. Château gris en ruines.-Dante et Virgile dans le 8e centre de l’Enfer. Aquarelle.


Gustave Doré : La Parque et l’Amour (1877). Terre cuite. Jeune garçon nu, debout, devant une vieille Femme.
Jean-François Millet : Femme faisant paître sa vache. ((1858)


Luigi Mussini (1813-88) : Célébration néo-platonicienne à la Cour de Laurent de Médicis.

Peintres lyonnais XIXe
Paul Flandrin – Victor Nicolas Fonville – Antoine Guindrand – Louis Jourdan – Louis-Hilaire Carrand – Léon Dallemagne.

Adolphe Appian (1818-98) : Rochers de Collioure (1890)
Antoine Chintreuil (1814-73) : 11 œuvres, paysages.
Antony Viot (1817-66) : Paysage, sous-bois. (1859)

1900-1930

Jules Migonney (1876-1929) : Femme arabe au Narghilé (1909)
Portrait du peintre Jean Puy. (p.115) – Femmes kabyles revenant de la Fontaine (1910)
Jules Migonney : Le Bain maure (1911).
Jacques-Emile Blanche : Autoportrait. (p. 115)

Art contemporain
Simon Hantaï – Judit Reigl – Pierre Soulages – Camille Bryen – Georges Noël – Olivier Debré – Julius Bissier - Geneviève Asse (plusieurs œuvres) – Joan Mitchell (1926-92).
Jean Degottex (1918-88) : plusieurs œuvres.
Sculpture totem de Bernard Pagès.


A ne pas manquer. Dans le réfectoire, une importante collection de sculptures religieuses :

Ecole bressane (XIIe s.) : Vierge romane.


Aucun commentaire: