lundi 24 avril 2017

LONS-le-Saunier



Musée municipal des Beaux-Arts
(département : Jura)

Fondé en 1812 et confié à la Société d’Émulation du Jura en 1817, le Musée des Beaux-Arts de Lons-le-Saunier occupe depuis 1851 une aile de l’hôtel de ville.
Ses collections se composent de sculptures et de peintures auxquelles s’ajoute un ensemble d’objets ethnographiques.
Le rez-de-chaussée présente un ensemble très cohérent de sculptures des XVIIIe et XIXe siècles. Elles ont été réalisées par des sculpteurs académiques tels qu’Antoine Etex et Louis-Léopold Chambard, mais également par des artistes régionaux au rang desquels figurent Max Claudet et surtout Jean-Joseph Perraud qui, à sa mort, fit don de son fonds d’atelier au musée.
Les peintures, exposées au premier étage, sont représentatives des écoles nordique, italienne et française du XVIe au début du XXe siècle. La collection comporte de nombreux chefs-d’œuvre réalisés par des artistes aussi renommés que Pietro Della Vecchia, Pietro Negri, Pieter Breughel le jeune, Adriaen Van de Venne, Horace Vernet, François-André Vincent, Gustave Courbet ou encore Auguste Pointelin.

Visite le jeudi 13 avril 2017

Au rez-de-chaussée : Un exceptionnel ensemble de sculptures
La première moitié de la salle est occupée par les œuvres (plâtre, terre cuite, marbre, bronze) de divers sculpteurs du 19e.

Henri Frédéric Belin : Buste de jeune Romain (1852). Marbre (à gauche)
Marie-Anne Collot (1748-1821) : Buste de Claude François Mermet (1765). Terre cuite
Claude Dejoux : Buste d’Enfant (17e). Marbre (à droite)

Emile Joseph Carlier (1849-1927) : Combat d’un Chien, d’un Loup et d’un chevreau (1895). Haut-relief en plâtre
Emmanuel Frémiet (1824-1910) : Chef Gaulois (1862). Bronze

Max Claudet (1840-93) : L’Enfant et l’Oiseau (1872). Marbre

Max Claudet : Le Pêcheur d’Ecrevisse (1863). Plâtre

Max Claudet : Le Vigneron du Jura taillant un échalas (1862). Terre cuite
Max Claudet : Buste d’Achille Billot (1883)

Piètre-Bernard Prouha : L’Amour taillant son Arc de Laurier (1877)

Antoine Etex (1808-88) : Tombeau de Théodore Géricault. Plâtre.
La version en bronze se trouve au cimetière du Père-Lachaise

J-Jules Cambos (1828-1917) : La Femme adultère (1870)
Louis-Léopold Chambard (1811-95) : Grand Prix de Rome en 1837. L’Abondance. Plâtre

Nombreuses petites maquettes :
Frédéric-Auguste Bartholdi : Rouget de Lisle (1881). Maquette pour le monument à Rouget de Lisle. 
Le bronze a été érigé en 1882, place de la Chevalerie à Lons-le-Saunier

La seconde moitié de la salle est occupée par des œuvres provenant du fonds d’atelier du sculpteur Jean-Joseph Perraud (1819-76) : Grand Prix de Rome en 1847. Il légua son fonds d'atelier et sa propre collection d'art à la ville de Lons-le-Saunier.
-Vénus faisant la toilette de l'Amour (1876). Marbre inachevé
-Le Désespoir (1869). Plâtre (au centre)
-Galatée. Marbre (à droite)
La version en marbre du "Désespoir" est au musée d’Orsay

-Ste Geneviève (1864) et St Denis (1874-75). Plâtre

-St Sébastien. Plâtre

-L’Enfance de Bacchus (1852). Grande version en plâtre et petite version en bronze
Une grande version en bronze se trouve dans le jardin du Palais du Luxembourg à Paris.

-Les Adieux (1848-49). Grand haut-relief

-Le Jour (1875). Plâtre
La version en marbre se trouve dans le Jardin Marco Polo (Paris 6e).

-Louis II de Bourbon, prince de Condé, dit Le Grand Condé (1859)

-Télémaque rapportant à Phalante l’urne renfermant les Cendres d’Hippias (1847). Bas-relief. Petite version en marbre à partir du plâtre original (conservé à l’Ecole nationale supérieure des Beaux-Arts de Paris) qui lui a permis de remporter le Grand prix de Rome en 1847.

De nombreuses sculptures ne sont pas exposées par manque de place.

Au premier étage – Collection de peintures
Pieter Brueghel le jeune (1564-1636) : Le Massacre des saints Innocents

Pieter Brueghel le jeune : Le Dénombrement de Bethléem

Joost Cornelisz Droochloot (1586-1666) : Fête de village flamand
Adam Colonia (1634-85) : L’Annonce aux Bergers
Pieter II Casteels (17e) : 2 scènes portuaires

Adriaen Pietersz van de Venne (1589-1662) : Ce que font les Gens pour de l’argent
Jan Pauwel Gillemans l’Ancien : Nature morte de Fruits et Légumes

Johann-Ernst Hensius : Portrait du mathématicien Pierre Simon de Laplace (1775)

Jean Ranc (1674-1735) : Portrait d'un prince espagnol. Louis-Ferdinand d'Espagne ?

Nicolas-Bernard Lépicié (1735-84) : Apollon Protecteur des Arts en Louis XV (1772)

Pierre Le Mettais : L’Enfance de Bacchus (1757)
 
François-André Vincent (1746-1816) : Tête de Paysan (1798). Etude préparatoire pour "La Leçon de Labourage" (Bordeaux)

Auguste Delacroix (1809-68) : Pêcheurs normands

Horace Vernet (1789-1863) : La Tempête (1820 - à gauche)
Auguste Pointelin (1839-1933) : 3 paysages (au centre)

Auguste Pointelin : Soir de Septembre. Grande  toile (à droite)

Marie-Martin Gourdault : Femmes tunisiennes goûtant (1913)

Gustave Courbet (1819-77) : Le Chasseur allemand (1859)

Gustave Courbet : Le Château de Chillon (1874 - en haut)
Gustave Courbet : La Grotte sarrazine (1864 – en bas à gauche)
Gustave Courbet : Le Calme, Marine (1865-67 – en bas à droite)

Gustave Courbet : Portrait de J-Paul Mazaros (1870)

Cherubino Pata (1827-99) : Dortoir d’ouvrières sans ouvrage (1884)


Pietro Negri (1635-79) : Andromède et Persée (1679)

Antonio Triva (1626-99) : Héro et Léandre

Pietro della Vecchia (1605-98) : Rosemonde forcée de boire dans le Crâne de son Père (1660)

Quelques œuvres, sorties des réserves, sont présentées :
Germain David-Nillet : Peines de la Vie (1906)

Suzanne Minier : Sur la Grève (1906)

Etienne-Eugène Leroux : L’Atelier de mon père

Edmond Desca () : Tête de St Jean-Baptiste (c. 1904). Bronze




Aucun commentaire: