mercredi 4 novembre 2009

NANCY - musée lorrain

Musée historique lorrain
ancien Palais ducal
-->64 Grande rue (département : Meurthe-et-Moselle)
-->
Visite le vendredi 13 avril 2007.

Le musée est en travaux. Nettoyage et restauration des façades extérieures.
Une partie des collections n’est pas exposée. Ces bâtiments, porteurs d’une histoire forte, abritent de riches collections rassemblées depuis plus de 150 ans notamment des tableaux de Georges de la Tour, ou encore l’œuvre de Jacques Callot, mais également des collections de références comme les collections d’art et tradition populaire.
Comme d'habitude, je n'ai noté que quelques peintures et sculptures.

-->
J.-Joseph Weerts (1847-1927) : France !! ou L’Alsace et la Lorraine désespérées (1906)


Charles Houry (1823-98) : La Mort de Charles le Téméraire devant Nancy (1852).


Pierre Gobert (1662-1744) : Elisabeth-Charlotte d’Orléans et le prince Louis.
Pierre Gobert : Elisabeth-Charlotte d’Orléans, duchesse de Lorraine.
J.-Baptiste Martin : Portrait équestre de Léopold, duc de Lorraine et de Bar


Philippe de Champaigne (attr.) : Portrait de François de Lorraine, second duc de Guise. (c. 1630)

François-André Vincent (1746-1816) : Le chancelier Antoine Chaumont de La Galaizière reçoit l'hommage du Premier président de la Cour de Lorraine à Nancy le 21 mars 1737 (1778)

Pierre-Joseph célestin François (1759-1851) : L'Abbé Grégoire

J.-Antoine Houdon : Buste d’Adrien Duquesnoy. Marbre.
Nicolas Dupuy : Léopold, duc de Lorraine et de Bar en costume d’apparat (1703)


Claude Deruet (1588-1660) : La duchesse de Chevreuse en Diane Chasseresse.


Jacques de Bellange : Le Ravissement de St François. Soutenu par deux jolis anges.

Collection des gravures de Jacques Callot : en particulier « Les Misères de la Guerre ».
Ainsi que quelques plaques de cuivre.

François-Nicolas de Bar (1632-95) : Les Lamentations.
Ec. lorraine (17e) : Déploration du Christ mort. Oeuvre caravagesque.

Salle Georges de La Tour (éclairage spectaculaire)

Georges de La Tour (1593-1652) : La Femme à la Puce.
-La Découverte du corps de St Alexis (attr. à - prêté)
Deux autres copies (d’atelier ?)


Atelier de George de La Tour : St. Jérôme lisant (c. 1648-50).

(d'après) Georges de La Tour : Le Souffleur à la pipe (copie d'après le tableau du Fuji Art Museum de Tokyo ou d'après un original perdu)

Deuxième étage



Jean Girardet (1709-78) : Portrait de Stanislas Leszczynski.
-François-Antoine Alliot, intendant de Stanislas L.
Hyacinthe Rigaud (et atelier) : Portrait de Marc de Beauvau-Craon.
Louis-Michel van Loo (atel.) : Louis XV, roi de France.
François Stiemart : Portrait en pied de Marie Leszczinska. Dans un parc, la reine est accompagnée d'un jeune page qui soutient sa traîne (à droite), et d'un Amour (à gauche).

Charles Mellin (1598/99-1649) : Le Sacrifice d'Abel.

Nicolas-Aimé Morot (1850-1913) : Martyre de Jésus de Nazareth (Salon de 1883)


Victor Prouvé (Nancy, 1858-1943) : Le Départ du Soldat en 1914.


Ignacio Zuloaga (1870-1945) : Maurice Barrès devant Tolède (1814).


Charles Gabriel Sauvage, dit Lemire (1741-1827) : L’Amour mettant une corde à son arc. Marbre.Lambert-Sigisbert Adam (1700-59) : Buste de Louis XV en Apollon. Marbre.

Un tableau étonnant
:

Claude Deruet (1588-1660) : Grand portrait équestre de Mme de Saint-Baslemont (1643). 3,20 x 3,50 m. Restauré en 2002-03.
Ecole française : Portrait de Jacques Henri de Lorraine, prince de Lixin (1722).
Juin 2006 - Le Musée Lorrain a préempté, pour 15 600 € (frais inclus) cette toile représentant le fils cadet de Charles de Lorraine. D'auteur inconnu, cette toile datée de 1722 provenait de l'Abbaye de Royaumont.


Salle d’art juif
Nombreux objets. Importante communauté dans la région.



Acquisition d'un exceptionnel "Trésor national" :

-->
Aiguière - Paris, vers 1480. Argent et vermeil - 18,2 cm.
Acquisition (information de "La Tribune de l'Art") – Trente et une pièces d'orfèvrerie ont été découvertes le 11 novembre 2006 par un habitant de Pouilly-sur-Meuse, en Lorraine, dans une cache de sa propriété. Classé trésor national le 27 avril dernier, cet ensemble devait passer en vente le 9 novembre chez Sotheby's Paris, en plusieurs lots. Finalement, un accord a été passé entre le propriétaire et le Musée Lorrain qui va l'acquérir pour la somme de 1,4 million d'euros réunie par le ministère de la Culture et les collectivités locales
Les principales pièces de ce trésor sont datées entre 1480 et 1570.

-->
Coupe - Reims, vers 1550. Argent et vermeil - 13,8 cm


3 commentaires:

Anonyme a dit…

Le blog est brillant. Merci beaucoup par lui. Marcelo, Brésil.

Jean-Louis Gautreau a dit…

Je suis très sensible à ce commentaire sympathique en provenance du Brésil.
N'hésitez pas à revenir, de nouveaux tableaux sont installés dans les billets des différents musées. Et bientôt de nouveaux musées seront mis en ligne.

Anonyme a dit…

eh bien moi aussi je vous dis merci

c'est très agréable, vraiment